Vous le voyez si peu, et pourtant...

…et pourtant, il est partout, Adrien, community manager de Cap France (disons « directeur de communauté » pour parler un peu français dans ce monde de la com si anglicisé !).

Son activité pour Cap France ne se limite pas à l'animation et l'alimentation des réseaux sociaux de la fédération (Facebook, Twitter, Instagram, Google+, Youtube, Dailymotion), dont la multiplicité répond à l'objectif d'atteindre des cibles de clientèles différentes, avec des supports eux aussi différents, en vidéos, sons, images ou textes. « Avec certains de ces réseaux , nous sommes davantage dans une logique de renforcement de la notoriété de la marque Cap France. Pour d'autres, il s'agit de relayer des ventes ou des opérations commerciales. Il y aussi les réseaux, comme Instagram, où l'on est plus dans l'émotionnel, avec l'échange d'images valorisant les villages ou les régions où nous sommes implantés. Nous avons également Twitter ou Google + pour des partages d'actualités ou des teasing » (« des moyens d'aguicher », dirons-nous, pour continuer à parler français!).

Pour Adrien, ces réseaux sociaux représentent un quotidien depuis une dizaine d'années. Ils représentent aussi un univers complexe, en perpétuelle évolution, à suivre quotidiennement : « Comme dans la plupart des grandes entreprises, collectivités ou associations, nous nous intéressons de près à l'évolution des comportements des internautes. Quand j'ai commencé, il n'y avait pas de formation spécifique. Je m'y suis intéressé très tôt, très vite, et je me suis formé sur le tas, car c'était un moyen de diffuser vite et gratuitement notre musique ». Car il est aussi musicos, auteur et compositeur, à ses heures pas si perdues ! (allez jeter un œil sur ça, ben oui, c'est lui, et franchement c'est top !).

Au-delà de la gestion de ces réseaux, cet entrepreneur indépendant est aussi web designer et créateur de sites internet (pour d'autres clients). Pour Cap France, il sort aussi ses petits doigts de fée (et de Breton tendance Nordiste) pour monter et réaliser des films, notamment les reportages dont les sons et les images sont captés sur le terrain par le journaliste Vianney Huguenot.

Bien au-delà des missions que Cap France lui a confié, Adrien Monchy est un observa(c)teur, toujours un œil, une oreille, un nez en plein air, attentif aux autres, aux évolutions du temps, à la vie qui roule autour de lui. Vous saurez donc désormais, quand vous recevrez un post, un image, quelques mots, deux, trois notes, une bonne info, qu'il était là derrière l'écran, il y a peu de temps, pour mettre tout ça en musique. Au bon moment.

Partagez

+ d'articles...