Balade présidentielle (3/5) : Finistère et Sarthe au menu du jour

On les présente généralement de gauche à droite mais jamais du nord au sud. Voici les onze candidats à l'élection présidentielle et leurs nids d'enfance.

À Saint-Renan-des-Marais

On connaît plus Locronan que Saint-Renan, pourtant dix fois plus importante en nombre d'habitants. Il est vrai que la pépite Locronan a été le décor de nombreux films, dont les célèbres « Tess » et « Chouans ». Mais la ville natale de Benoit Hamon, Saint-Renan, partage avec Locronan son fondateur : Ronan. Légende ou vérité ? On dit en tout cas que l'ermite irlandais est arrivé là en 500, qui n'est pas une mobylette mais l'année où il s'est pointé pour fonder Saint-Renan-des-Marais.

Capitale européenne de l'étain

Les Marais, ce n'est pas une légende. C'est dans cette zone marécageuse que naît dans les années 1950 l'une des plus grosses exploitations mondiales d'étain, trouvée par hasard par des chercheurs d'uranium. De l'étain, il ne reste aujourd'hui à Saint-Renan qu'un nom de rue... et un beau complexe de loisirs. Car comme disait Gainsbourg, « des petits trous, des petits trous, encore des petits trous » il fallut en faire pour extraire le minerai.

Téléski nautique

Et les trous, les petits et les gros, il fallut ensuite les reboucher. L'opération de rebouchage aboutit à une série de lacs aujourd'hui très appréciés des Bretons et des visiteurs. On y pratique ce qu'on pratique généralement sur un lac, avec une particularité pour le lac Ty-Colo : on fait du téléski nautique. Pour vous résumer : au lieu d'un bateau qui balade le skieur-nautique, c'est un système de câbles qui le tire, identique à ce qu'on trouve sur les pistes enneigées (où le système du bateau s'était avéré trop complexe).

Bizarre, comme c'est bizarre...

Je passe sur les très vieilles et charmantes bâtisses du centre-ville, je vous laisse le soin de les découvrir par vous-mêmes. En revanche, je me permets de vous entraîner sur une bizarrerie : Saint-Renan a exactement le même logo que la firme Ferrari : un cheval cabré sur fond jaune. Pour Ferrari, il apparaît pour la première fois sur une automobile en 1947. Pour Saint-Renan, le cheval, un peu moins cabré, n'est pas daté mais il semble toutefois antérieur.

Une histoire de sandwiches

Au Mans, je passe aussi sur le patrimoine exceptionnel de la ville qui a vu naître François Fillon, sachez simplement que vous avez de quoi vous émerveiller pendant des jours et des jours. Comme pour Saint-Renan, je vous livre une interrogation. C'est pavlovien : quand on nous dit rillettes, nous répondons Le Mans. Mais ce n'est pas si simple, bien que les rillettes soient excellentes et doivent leur popularité à une histoire de sandwiches.

Tours ou Le Mans ?

Un historien-gastronome révèle que la rillette du Mans, parce que plus bouillie, était plus facile à tartiner et a ainsi fait le succès des sandwiches, très pratiques pour les ouvriers sur les chantiers. OK, mais alors, des rillettes qu'on déguste à la fourchette ou de celles qu'on tartine au couteau, lesquelles sont les pionnières ? Bref, qui c'est qu'a tiré le premier, Tours ou Le Mans ?

Au Musée des 24 heures

Cet historien-gastronome explique que les rillettes « de Touraine sont attestées dès 1480, bien avant celles de la Sarthe » et que cette histoire de sandwiches les a grillés commercialement. Pour réconcilier tout ce petit monde (Tours n'est qu'à 100 km du Mans), allez hop, un petit tour au Musée des 24 heures du Mans ! C'est vraiment top. Vous trouverez même des Ferrari avec le logo de Saint-Renan !

Et si l'envie vous prend de visiter Saint-Renan, rendez-vous dans nos villages vacances finistériens !

Photo : Maison Prunier

Partagez

+ d'articles...