Biarritz et ses louanges

Tout simplement impressionnante ! Cette ville est un défilé d’éloges. A commencer par celui du maître, Victor Hugo. En 1843, il est l’un des premiers hôtes de marque de la cité balnéaire : « ce village blanc à toits roux et à contrevents verts posé sur des croupes de gazon ». L’écrivain avait très tôt fait part de sa crainte que Biarritz devienne à la mode. Le garçon était clairvoyant !

Napoléon III et l’impératrice Eugénie vont aussi contribuer à la réputation de la ville pyrénéenne et au fil des ans, l’on verra ici défiler tout le gratin, de la culture, de la politique, de la littérature, Emile Zola, Alexandre Dumas, Georges Clémenceau, Jules Ferry, Sarah Bernhardt…

Après la Seconde Guerre mondiale, on y croisera Franck Sinatra ou Gary Cooper. Biarritz avait d’ailleurs été sélectionnée parmi les villes pouvant accueillir le nouveau festival international de cinéma, celui que voulait Jean Zay, ministre de l’Instruction Publique et des Beaux-Arts du Front Populaire, pour rivaliser avec la Mostra de Venise, à l’époque aux mains de Mussolini.

On sait ce qu’il advint finalement, Cannes fut retenue, mais Biarritz aurait bel et bien été un splendide décor pour ce festival devenu numéro 1 mondial

Biarritz a conservé ce charme des belles époques, sans doute en partie grâce à la préservation des paysages et à une « architecture flamboyante », sans oublier cet esprit basque qui n’a jamais cessé de flâner ici.

A ne pas manquer, par exemple pour démarrer votre séjour – c’est un conseil de Nadine, une habituée des lieux – le Rocher de la Vierge, la plage des surfeurs et la fameuse et mystérieuse Villa Belza. Ceci n’étant qu’un avant-goût...

Découvrez dès maintenant toutes nos offres de séjours en Nouvelle-Aquitaine

Photo : Office de Tourisme de Biarritz

Partagez

+ d'articles...