Buis-les-Baronnies : l'hospitalité, un réflexe naturel

Il y a trente ans, elle cartonnait dans le Top 50 et faisait résonner la musique française en Europe (ce qui n'est pas si fréquent). Personne n'a oublié Claudie Fritsch, alias Desireless, une amoureuse des voyages et de la liberté. Cette artiste, un jour de 2005, a quitté Bruits-les-Paris pour atterrir à Buis-les-Baronnies. Changement de décor, changement de tout. Pour expliquer ce choix des Baronnies et de la Drôme provençale, la chanteuse de « Voyage, Voyage » évoquait notamment, dans une interview à un média local, «la chaleur et la qualité des liens avec les habitants, et l'hospitalité qui est ici un réflexe naturel ». Mais cette terre historique du Dauphiné recèle bien d'autres perles.

Un festival des saveurs

D'emblée, vous serez alpagués par une joyeuse déferlante de saveurs et de couleurs. Nous sommes au pays des tilleuls – il y en a 30.000 ! –, qui ont leur festival et leur confrérie de chevaliers, chevaleresques sans aucun doute. C'est aussi celui de la lavande et du lavandin, des plantes aromatiques, farigoule en tête. Les abricots, ou « orangers de Provence », et les olives sont aussi de la partie. Si cette tribu merveilleuse jouait de la musique – ce qui n'est pas impossible ! – on l'appellerait l'Olfactiv'Band. Elle vous accueille dans un paradis où le respect de la terre et des traditions n'est pas un vieux slogan de campagne. Pour en avoir le cœur net, faites un saut à la Maison des Plantes de Buis-les-Baronnies, « vous saurez pourquoi cette région est la terre d'élection des parfums et des couleurs ».

L'éden des randonneurs

Adeptes de la randonnée, de l'escalade, du vélo, du VTT, vous êtes ici chez vous ! Un réseau très étoffé de circuits, pour tous les niveaux et tous les goûts, s'offre à vous. Le Mont Ventoux, bien sûr, est de la famille (il est à une douzaine de kilomètres à vol d'oiseau) et se révèle un hôte de choix. Beaucoup plus près, puisqu'il domine Buis-les-Baronnies, le Rocher Saint-Julien est un terrain de manœuvre apprécié des amoureux de l'escalade. Ce village de la Drôme est aussi sur la route du GR 9, qui vous mène de Saint-Amour, dans le Jura, à Saint-Trop. Encore une histoire d'amoureux...

Au Cloître des Dominicains

Notre olive sur le gâteau est ce splendide cloître du XVIe siècle, rénové et abritant un des villages vacances Cap France. Vous pouvez vous y poser pour un séjour sportif ou farniente, ou les deux. Depuis ce village vacances, comptant 46 studios, vous pouvez aussi faire le choix de rayonner.

Toujours dans la Drôme, Nyons, « terre de lumière » où vécut le merveilleux René Barjavel, est à une trentaine de kilomètres. S'y ouvre demain (et jusqu'au 18 décembre) le Festival des Contes et Rencontres, qui nous suggère (il a raison!) « des pauses pour écouter le monde » et de nombreux spectacles familiaux.

Bien que nichée dans le département voisin du Vaucluse, Vaison-la-Romaine est plus proche encore. Là, surtout, n'oubliez pas de paresser sur les marchés, puis appelez la fougasse, tranchez le saucisson à l'olive, tartinez la tapenade, faites-vous plaisir !

Découvrez dès maintenant notre village vacances Le Cloître des Dominicains

Partagez

+ d'articles...