Écolo-rando en Eure-et-Loir

Pour les adeptes de Lavoisier et de sa Maxime « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », une virée en Eure-et-Loir, autour de Dreux, s'impose. Dreux, ça nous cause comme ça : Louis-le-Gros, l'Hôtel-Dieu, la chapelle royale, les multiples sièges que la ville a subis, car tous ou presque s'y sont mis : les Anglais, les Bourguignons, les catholiques, les protestants... Mais Dreux, c'est plus que ça !

Un, Dreux, toi... soleil !

Dreux, c'est donc l'esprit de résistance, c'est aussi l'esprit de recyclage. Pour bien s'en rendre compte, élargissez un chouïa votre champ de vision, tout autour de la ville, et allez voir du côté de Brezolles, Villemeux‑sur‑Eure et Marville-Moutiers-Brûlé. Un, deux, trois, soleil... et vent surtout. De vent il est question dans ces trois villages où vous allez découvrir trois grands types d'éoliennes dont la « bollée », rarissime, à Brezolles (photo).

OTAN en emporte le vent

Allez, je me lance... OTAN en emporte le vent ! Blague à deux balles, OK, mais dans ce pays où le vent se recycle, tout comme les bases de l'OTAN, je ne pouvais pas la louper. À Crucey-Villages, l'Histoire croise l'économie et l'écologie. En 1966, lorsque la France se retire du commandement militaire de l'OTAN, de nombreuses bases américaines se vident et celle de Crucey devient alors une immense centrale solaire photovoltaïque. Elle est aujourd'hui la 2e plus puissante de France.

Abondant dans le bon sens

De retour à Dreux, vous pouvez demeurer dans la thématique verte et aller aérer vos poumons dans sa forêt domaniale. Elle m'a charmé d'abord avec son nom : la forêt d'Abondant (du nom du village d'Abondant, au nord de Dreux). Abondant jusqu'à un certain point. Car si l'on n'y prend garde, le beau peut devenir moche et l'abondant, rare. Souvenons-nous de Lavoisier, tout se transforme... pour le meilleur ou pour le pire. Pour l'heure, pas de panique, elle reste magique.

Recycleries et ressourceries

Quelle heure-et-Loir est-il au fait ? Il n'est pas trop tard pour sauver notre planète. J'ai découvert là-bas une idée qui l'aide à mieux respirer : ce sont les recycleries, ou ressourceries (c'est un réseau national, voir ressourcerie.fr). C'est un truc tout simple, un lieu où l'on récupère, revalorise, répare et revend, et de surcroît « un lieu magique à visiter en famille, où l'on peut passer l'après-midi à lire des BD dans un fauteuil, trouver la déco vintage ou le mobilier improbable que l'on ne cherchait plus ».

Découvrez dès maintenant toutes nos offres de séjours en région Centre‑Val‑de‑Loire

Crédit Photo : Office de Tourisme de Dreux

Partagez

+ d'articles...