En week-end avec Miss Météo

Nous, les amoureux des virées et découvertes en France, qu'on soit vacanciers, congésiens, RTTistes ou villégiaturois, il est rare qu'on n'embarque pas dans nos valises Miss Météo et une rafale de questions. Est-ce que la route sera bonne Yvonne? Il a neigé Gégé ? T'es sûr qu'on pourra skier Dédé ? Regarde donc la météo, Paulo, qu'on parte où y'a du soleil !

D'Aristote à Gillot-Pétré

Je vous annonce que la météo est splendide ce week-end, sauf dimanche après-midi sur un large quart sud-ouest. C'est donc à vous, les Large-quart-sud-ouestois que je m'adresse. Jamais la pluie, ni la neige, n'effraie le pèlerin mais si quelques lectures vous tentent, plutôt que de vous faire saucer, faites immersion dans la géniale histoire de la météorologie. Tout démarre avec Aristote lorsqu'il publie « Les météorologiques » en l'an 340 avant Jésus-Christ.

Le Puy-de-Dôme en cobaye

C'est un Français, un Auvergnat, Blaise Pascal, qui marque l'une des premières grandes étapes de l'étude scientifique de l'atmosphère. Les baromètres et thermomètres sont créés, ainsi va-t-il pouvoir organiser une expérience déterminante pour « vérifier que la hauteur atteinte par la colonne de Mercure dans un tube de Toricelli – l'inventeur du baromètre – est nettement inférieure au sommet du Puy-de-Dôme qu'à son pied ». « Ça, c'est le pied ! » ne s'est-il pas écrié, mais il aurait pu...

À Haguenau

L'histoire de la météorologie est parsemée de découvertes d'ampleur, faites sur la base d'observations qui deviennent systématiques à la fin du XVIIIe siècle. Une grande enquête sera notamment lancée en 1778, en partie à Haguenau, en Alsace, par la Société Royale de Médecine. Tout est noté, « pression, température, état du ciel, précipitations, vent et humidité ».

Il y a 70 ans, premier bulletin météo à la télé

Impossible d'achever cette bafouille météorologique sans évoquer la radio et la télé. Ces médias ont très vite perçu l'intérêt de faire de ce rendez-vous un incontournable. Aujourd'hui, sur TF1, un bulletin météo est suivi par 7 millions de téléspectateurs. Hier, sur la RTF, Paul Douchy présentait sa petite carte punaisée au mur et le premier bulletin météo à la télévision. Il annonçait : « ciel nuageux accompagné de vents »... mais ça, c'était avant. C'était il y a 70 ans presque jour pour jour, en décembre 1946.

Envie de passer un week-end en famille ? C'est par ici !

Partagez

+ d'articles...