Allumez les villes... Un peu, beaucoup...

Pour quelques jours encore, vous allez profiter de ces féeries lumineuses qui offrent à nos villes et nos villages une ambiance chaleureuse. Mais derrière ces milliards d'ampoules et de kilowatts consommés se cache un dilemme pour les collectivités : satisfaire un public friand de ces scintillements merveilleux tout en respectant des engagements écoresponsables, auxquels ce même public est de plus en plus attentif.

Des milliers d'idées

Un rapide tour de France nous montre que, depuis dix ans, de nombreuses communes ont intégré cette dimension écologique à leurs programmes de fêtes. Certaines remplacent progressivement les lampes à incandescence par des luminaires à basse consommation, tels que les LED. Par exemple, la ville de Kaysersberg, près de Colmar, « a remplacé l'intégralité de ses motifs par des motifs à basse consommation, passant de 45 à 2Kw de puissance installée et générant ainsi une économie de 95% de ses consommations électriques »

De 1 à 10% de la consommation annuelle

Certaines villes réduisent le nombre de décors, d'autres limitent le périmètre des illuminations ou la durée d'allumage. Ces lumières festives représentent entre 1 et 10% de la consommation annuelle électrique des communes. Un autre chiffre, plus surprenant, révèle que les trois quarts de la facture énergétique liée la période des fêtes est du fait des ménages.

Sensibiliser les habitants

Ce constat incite donc les villes à sensibiliser les habitants. Quelques-unes ont fait le choix d'organiser des concours de maisons illuminées, ne récompensant que celles utilisant du matériel à basse consommation. D'autres invitent les commerçants à faire preuve d'inventivité et à décorer leurs boutiques... sans électricité. Mais oui, c'est possible !

Photo : la Dépêche du Midi

Partagez

+ d'articles...