Ils ont marqué nos vacances (9/10) : l'autoroute

On ne les connaît pas forcément, on ne les voit jamais, pourtant ils se baladent en permanence avec nous pendant les vacances. Je vous emmène dans les régions de dix personnalités dont les noms sont liés à nos congés et nos loisirs.

Avec Georges Pompidou dans le Cantal

Le deuxième président de la Ve République était un amoureux des arts, des lettres, fin bonhomme né dans le Cantal, à Montboudif, entre Aurillac et Clermont-Ferrand. Georges était aussi un défenseur de la bagnole, grand promoteur de l'autoroute dont il parlait avec un certain romantisme : « L'autoroute est un instrument de travail mais aussi de libération. Elle a donné à l'homme la possibilité d'échapper aux contraintes des transports en commun, de partir quand il veut et où il veut. Elle lui a permis de retrouver la géographie de son pays et son histoire ».

Entre Orgeval et Saint-Cloud

La conception pompidolienne du transport ferait aujourd'hui rugir les écologistes mais il est incontestable que l'autoroute a représenté une révolution. En France, le réseau se développe dans les années 70 mais le premier vrai tronçon, aujourd'hui morceau de l'A13, est inauguré en 1941, entre Orgeval et Saint-Cloud. « La première liaison d'envergure fut celle de l'axe Nord-Sud – Lille-Paris-Lyon-Marseille – ouverte en octobre 1970 ».

Dans l'esprit de Puricelli

Retour en Auvergne, car certains historiens-routiers fixent la première autoroute française plus haut encore dans notre calendrier : à juillet 1926, avec l'ouverture de la route touristique du Puy-de-Dôme. Ce n'est pas ce qu'on imagine aujourd'hui avec les 3 ou 4 X 2 voies. L'auvergnate n'a qu'une voie de chaque côté, lesquelles sont séparées d'une simple bande blanche, mais elle est payante et élaborée dans l'esprit de l'Italien Piero Puricelli qui résumait l'autoroute à une route « exclusivement réservée au trafic à moteur ».

4e réseau mondial

Avec 12 000 kilomètres d'autoroutes, la France est le 4e réseau mondial. Au-delà des chiffres, notez aussi les mots. La plupart des autoroutes françaises ont leur petit nom : l'autoroute du soleil (A6), celle des Anglais (A26), des estuaires (A28), des titans (A40), des deux mers (A61), de l'arbre (A77) ou des oiseaux (A837)... de quoi écrire le plus beau des hommages à Pompidou qui a offert (je le signale au passage) son nom à plusieurs ponts, lesquels pon-pon-pidou se chantent sur un air de Marilyn, pou-pou-pidou.

Sages comme des sauvages

Si Cantalou vous êtes, en ce moment et jusqu'au 19 mars, voici ma suggestion. Jetez-vous sur le programme du festival Hibernarock, « le festival qui vous sort de votre tanière » avec une belle programmation et des manifestations réparties sur plein de communes. Ce week-end, par exemple, vous pouvez autorouter et cheminer vers Sainte-Anastasie : « Les sages comme des sauvages inventent un folklore du monde poétique chanté en français, qu'ils baladent de Paris à Berlin, d'Athènes à Cologne, de villages en chorales sauvages ».

Découvrez dès maintenant toutes nos offres de séjours à proximité de l'Auvergne

Partagez

+ d'articles...