La grande histoire des GR

À l'occasion du jeu concours « Mon GR préféré » (attention, ça finit jeudi !), mené en partenariat avec la Fédération Française de Randonnée, nous nous baladons cette semaine dans l'histoire des sentiers de Grande Randonnée. Nous irons aussi flâner sur trois d'entre eux.

Jeunes éclaireurs

S'il faut mettre un patronyme sur ces GR, aujourd'hui très populaires, c'est bien celui de Jean Loiseau. Cet archiviste de la Banque de France était un amoureux de la nature et de la marche. « Indépendant, il crée son propre univers de la marche inspiré de l'observation de la nature et lance d'abord un journal, un club des Jeunes éclaireurs et une maison de scouts », écrit Anne‑Marie Minvielle, dans le Guide du Routard.

Compagnons voyageurs...

Son idée, qui paraît banale aujourd'hui, est très novatrice. Il suggère d'utiliser les sentiers champêtres, de les entretenir et de les baliser pour ouvrir la pratique de la marche à des non-initiés. Nous sommes en 1943. Dix ans plus tôt, il fonde les CV, Compagnons voyageurs. On ne parle pas encore de sentier de Grande Randonnée, le terme de « sentiers de tourisme à pied » est plus fréquemment utilisé.

…et de bonne humeur

Le mot « randonnée » n'apparaît qu'après-guerre. Il nous vient d'un vieux verbe du XIIe siècle, randonner, « courir rapidement, impétueusement ». L'impétuosité n'est plus obligatoire, on peut même dire que le calme et la tranquillité sont des valeurs mieux partagées encore sur ces sentiers de France. Ce terme « randonnée » atterrit notamment en 1946 dans « Les compagnons de la bonne humeur », un récit de « randonnée-camping » signé Jean Loiseau.

La rando, un genre littéraire

Avec ce récit, Jean Loiseau s'affirme comme un des pionniers du genre. Combien, sans le savoir, s'inspirent aujourd'hui de lui quand ils racontent leurs balades sur des blogs, dans les magazines, les livres et les réseaux sociaux ? Décrire sa rando, l'agrémenter de conseils, de commentaires, de réflexions philosophiques, est en effet devenu un genre littéraire.

20.000 bénévoles

C'est à cette époque de l'après-guerre qu'est institué le fameux balisage, fait de traits rouge et blancs. En 1947, naît le Comité National des Sentiers de Grande Randonnée, ancêtre de la FFRandonnée. « La suite de l'histoire des GR se confond avec celle de la FFRandonnée. En constante évolution, leur nombre est aujourd'hui de 343, répartis dans toute la France. Ils sont entretenus par plus de 20.000 bénévoles par l'intermédiaire de 120 comités régionaux et départementaux ». 

Photo : FFRandonnée Bretagne

Découvrez dès maintenant toutes nos offres de séjour randonnée

Partagez

+ d'articles...