Lille et son Moulin d'or

Les Lillois ont un don, je vous assure. Un don nourri par le goût des mélanges et la culture de l’audace (ceci n’est pas un fruit, c’est juste une heureuse aptitude à l’aventure).

Voyez l’architecture de la ville. Les architectures ! Toute l’histoire de cette ville se retrouve dans son bâti. Cette ville est un grand livre d’histoire, un guide des audaces en tous genres, un manuel d’architecture, un roman, flamand, bourguignon, français, un recueil d’idées folles, la promesse d’un album de photos (ou d’une soirée diapos) exceptionnel, la chronique d’une épopée merveilleuse dont les femmes ne sont pas absentes, loin de là. Bien avant Martine, il y eut la comtesse Jeanne de Flandre qui dirigea la ville.

Munissez-vous donc de bons yeux, éventuellement d’appareils photos et vidéos, et promenez-vous. Voyez le Palais Rihour : « En façade, l’escalier monumental à volées droites annonce déjà la Renaissance, tandis que les chapelles sont de style gothique flamboyant ». Allez donc flâner à la Vieille Bourse. Ne manquez pas « la reine des citadelles », signée Vauban. Il disait lui-même que celle de Lille, parmi son œuvre fournie en la matière, « était la plus belle et la plus achevée du royaume ».

Sur la Grand’ Place, posez-vous sur l’une des terrasses, admirez le spectacle, échappez vous au Furet, l’une des plus grandes librairies d’Europe, puis faites quelques pas.

Vous voici au Moulin d’or. Si vous êtes Lillois (ou que vous voulez le faire croire), dites « Chez Morel ». C’est une des tables les plus célèbres de la ville. Le cadre de cette ancienne bonneterie est une pure merveille et vous le connaissez. Oui, oui ! Souvenez-vous, dans « Bienvenue chez les Ch’tis », la bande de postiers fait un soir une descente à Lille, histoire d’acclimater en mode accéléré leur nouveau chef débarqué du Sud. Ils sont chez Morel.

D’Artagnan n’a pas eu cette chance, mais la petite histoire raconte qu’il aimait aussi écumer les bars de Lille. La grande histoire l’a inscrit (ça se sait peu) parmi les gouverneurs de la ville.

Des choses à voir, j’en oublie des tonnes, je n’ai plus de place, alors soyez choux, faites un saut vous-mêmes sur le site de l’Office de tourisme de Lille qui vous propose une gamme richissime de visites.

Bon, je crois que c’est bon, j’ai bien rhabillé les quelques-uns qui croient encore qu’au Nord c’étaient les corons. C’est beaucoup plus, je vous promets. Je t’aime quand même, Pierre Bachelet.

Dans les Hauts-de-France, découvrez notre villag vacances Stella Maris, sur la Côte d'Opale

Photo : OTCL Lille -  Laurent Ghesquière

Partagez

+ d'articles...