Petite histoire des grands ponts (6/8) : Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté

Mai, c'est le mois des ponts, de ces congés à rallonge que nous envie la terre entière (bande de jaloux !). C'est une belle occasion de partir en balade dans la petite histoire des grands ponts.

Témoins du passé et symboles d'avenir

Si les ponts passionnent autant, touristes, maquettistes, historiens, ingénieurs et que sais-je encore, c'est parce qu'ils parlent. Tous les ponts disent quelque chose, du passé ou de l'avenir. En Lorraine, à Pont-à-Mousson, le pont Gelot (photo) raconte toutes les guerres. Détruit en 1914, pour que les Allemands n'entrent pas, il est reconstruit en 1931, puis à nouveau détruit en 1940 et 1944. Ce pont, dans la ville où l'université de Lorraine fut fondée en 1572, vous en dira aussi sur ce que charriaient déjà à l'époque, dans les milieux étudiants, les notions de « rive droite » et de « rive gauche ».

À Strasbourg, le pont de l'amitié

En Alsace, les ponts strasbourgeois, reliant la France et l'Allemagne, ne sont pas avares d'anecdotes sur l'histoire de ces deux pays et sur l'amitié qui les lie. En 2009, lors du 60e anniversaire de l'OTAN, c'est au milieu d'un de ces ponts – la passerelle des deux rives – que se rejoignent symboliquement le président Nicolas Sarkozy et la chancelière Angela Merckel. Elle emmène une délégation de 27 chefs d’État venus tenir congrès à Strasbourg. Ils sont 26 en fait, car Silvio Berlusconi, pendu à son téléphone, reste sur la rive allemande et sèche la cérémonie.

Bourgogne mélancolique

Les ponts sont aussi parfois symboles de l'abandon des territoires ruraux. Si vous avez un peu de temps devant vous, je vous conseille de suivre le canal de Bourgogne. Je vous promets une balade romantique et mélancolique. Sur les 180 ponts que vous croiserez ou enjamberez (passerelles, ponts ferroviaires, ponts-canaux, ponts routiers...), comptez ceux que le train a abandonnés. La fréquentation de ces lieux n'en est pas moins super charmante...

Haute-Marne lumineuse

Utiles ou non, les ponts restent des éléments de patrimoine souvent mis en valeur par les collectivités, parfois même érigés en emblème ; il faut voir le nombre de blasons en France où trônent des ponts et viaducs. Le viaduc de Chaumont, pont ferroviaire toujours en activité (qui a des petits airs de pont du Gard) a fait l'objet d'une mise en lumière très réussie en 2012 : « 430 projecteurs LED sont disposés au pied du monument et dans ses galeries ». Jugez pas vous-mêmes en zieutant ce petit film.

Collier de viaducs dans le Jura

Bien sûr, tous les ponts symbolisent le génie des hommes (et des femmes !) mais il y en a qui incarnent plus que d'autres leur ténacité. Pour attraper un exemple de taille, partons dans le Jura. Afin de relier les gares de Morez et Morbier, distantes de seulement 1500 mètres à vol d'oiseau, ont été bâtis pas moins de trois tunnels et six viaducs. Parmi ceux-ci, le viaduc de Morez, conçu par Paul Séjourné. Cet ingénieur a consacré toute sa vie aux ponts et viaducs. Un ponte ! Même pas pontifiant à ce qu'on dit !

Programmez dès maintenant vos prochaines vacances dans le Grand Est !

Partagez

+ d'articles...