Petite histoire des grands ponts (3/8) : Nouvelle-Aquitaine

Mai, c'est le mois des ponts, de ces congés à rallonge que nous envie la terre entière (bande de jaloux !). C'est une belle occasion de partir en balade dans la petite histoire des grands ponts.

Révolutionnaire !

Chez les ponts, c'est comme chez les femmes et les hommes, il y a aussi des pionniers. C'est le cas du pont de l'Île d'Oléron. Lorsqu'il est bâti au milieu des années 1960, sa technique est révolutionnaire (celle des poutres précontraintes). Les ingénieurs s'étaient gratté la tête avant d'opter pour ce choix, certains avaient même imaginé, vers 1875, le creusement d'un tunnel sous l'océan où roulerait un tramway à vapeur.

Symbole des Trente Glorieuses

C'est pour cette raison que ce pont sera un immense symbole, celui d'une France triomphante et innovante, symbole des Trente Glorieuses. Le pont de l'Île d'Oléron, en 1966, est aussi le plus long pont de France, mais il sera vite détrôné (il est aujourd'hui le 3e plus long), notamment par son voisin de l'Île de Ré qui lui grille la politesse en 1988 avec 60 mètres de plus.

Silhouette splendide

Long de 2926 mètres, la silhouette splendide, le pont de l'Île de Ré va charrier des polémiques au cours de sa construction. Et son histoire renvoie aussi à l'histoire de la télévision française. Les plus anciens se souviennent de la légendaire émission des années 80, « Droit de réponse », sur TF1, animée par Michel Polac. C'était un joli foutoir enfumé, qui terminait parfois en baston générale.

L'affaire Michel Polac

Un jour de 1987, Polac décide de consacrer son émission au pont de l'Île de Ré, réunissant pro-pont et anti-pont. L'émission s'achève sur un dessin de Wiaz, avec ceci écrit dans la bulle : « une maison de maçon, un pont de maçon, une télé de m... ». La bulle cible le patron de TF1, Francis Bouygues, dont le groupe de BTP bâtit le pont. Polac sera viré quasiment sur le champ (la chaîne expliquera que c'était pour une autre raison).

Sans gêne

On reste en Charente-Maritime, juste pour vous conseiller la vision du pont transbordeur de Rochefort. C'est le dernier en France (actuellement en réfection, vous ne pourrez l'emprunter à nouveau qu'en 2018). L'ingéniosité de cette structure tient dans sa capacité à permettre le franchissement de la Charente sans gêner la navigation. Tout aussi génial, le pont Jacques Chaban-Delmas, à Bordeaux (photo). Il est aussi ingénieux techniquement et porte le même but que le Charentais : ne pas gêner la circulation maritime.

Un feu d'artifice statique

À Bordeaux, une partie du pont se soulève, pour laisser passer les bateaux. Après les ponts-levis, voici donc le pont-levant. Mais en plus d'être malin, il est d'une très grande élégance, surtout la nuit (c'est un avis perso). Les lumières n'ont pas été installées pour vous guider, simplement pour souligner les lignes magnifiques du pont. C'est un feu d'artifice statique.

Un banquet sur le pont

Le pont Chaban-Delmas a été construit en partie pour alléger la circulation sur le pont de pierre bordelais, lui aussi ravissant la nuit. Construit 200 ans plus tôt, il fut inauguré de façon originale et conviviale... par un grand banquet au milieu du pont. Dans cette région de Nouvelle Aquitaine, je vous signale aussi le viaduc des rochers noirs, en Corrèze, sur lequel circulait le Transcorrézien (il n'y a pas que le Transsibérien dans la vie !). Aujourd'hui, seuls vos yeux peuvent circuler, mais vous verrez qu'ils seront tout écarquillés en rentrant à la maison.

À Châtellerault et Orthez

Deux derniers sauts pour la route ! Un premier dans la Vienne, sur le pont Camille-de-Horgues, qu'on appelle également le pont de la Manu, c'est à dire le pont de la manufacture d'armes de Châtellerault. Ce sont d'ailleurs les ouvriers de la Manu (8000 au plus fort de son activité) qui avaient réclamé ce pont. À Orthez, c'est le Gaston qui avait demandé son pont. Gaston VII de Béarn avait installé ici sa cour et trouvait quand même plus pratique qu'il y ait un pont pour qu'elle arrive à bon port... et en bon état. Ses désirs étaient des ordres. Ils ont enfanté d'un très très beau Vieux-Pont.

Programmez dès maintenant vos prochaines vacances en Nouvelle-Aquitaine

Photo : Bordeaux Tourisme

Partagez

+ d'articles...