Petite histoire des grands ponts (1/8) : PACA et Corse

Mai, c'est le mois des ponts, de ces congés à rallonge que nous envie la terre entière (bande de jaloux !). C'est une belle occasion de partir en balade dans la petite histoire des grands ponts.

Le Jean d'Arc d'Avignon

C'est l'un des ponts français les plus célèbres (avec le Pont Padour et le Pont Pidou !) : le pont d'Avignon. Plus sérieusement, il faut que je vous parle de la légende qui enveloppe l'origine de ce pont, bien moins connue. Un peu comme la bergère vosgienne Jeanne d'Arc entendit un jour des voix qui lui disaient de libérer son pays, le petit Benoit, dit Bénézet, « est âgé de 12 ans lorsqu'il reçoit l'ordre divin d'aller construire un pont à Avignon ». Lui aussi est berger, mais en Ardèche.

Péage et poste-frontière

Légende ou pas, la construction de ce pont d'Avignon (ou pont Saint-Bénézet) va démarrer en 1177 alors que Benoît, personnage bien réel, a 12 ans. L'année de ses 20 ans, le pont était fini. S'ouvrait alors la grande légende du pont d'Avignon bercé par une chanson célèbre. Loin de la légende, ce pont était d'abord un péage et un poste-frontière (entre l'état pontifical et le royaume de France). Au fait, avez-vous remarqué, sur le 3e pilier, cette petite chapelle Saint-Nicolas (photo), typique de l'art roman provençal ?

À Apt, 2000 ans d'exploitation !

On reste dans le Vaucluse et je vous emmène à Apt sur le pont Julien. Comme beaucoup de ponts en Europe, celui-ci fait jointure entre deux sections de voie romaine, la Narbonne-Turin. Ce pont est impressionnant de par sa capacité de travail. « Daté de l'an 3 avant Jésus-Christ, il a été intégré au réseau routier (route départementale 108) jusqu'en 2005, jusqu'à la mise en service d'une déviation et d'un nouveau pont à proximité ». Aujourd'hui encore, il bosse ! Ce sont les vélos qui l'empruntent (véloroute du Calavon).

Merveilles d'architecture

Une balade sur et sous les ponts procure d'abord de belles émotions visuelles. On croise des bijoux d'ingéniosité et d'architecture. À Saint-Chanas, par exemple, dans les Bouches-du-Rhône, vous verrez le pont Flavien (voie romaine Marseille-Arles), c'est très surprenant, presque déconcertant : cette toute petite voie enjambant la Touloubre, est flanquée de deux arches hautes et fières. Le pont roman de Mane (Alpes de Haute-Provence) est du même acabit mais sans arche.

Prenez de la hauteur... et votre mètre !

À défaut de compas dans l’œil, prenez votre mètre si vous allez sauter à l'élastique du côté d'Aiguines et Trigance, dans le Var. Le pont de l'Artuby (ou pont de Chaulière) est réputé pour les sauteurs (et sauteuses) à l'élastique. Il est souvent décrit comme le plus haut pont d'Europe pour de telles pratiques. Cela dit, soyez prudents, renseignez-vous correctement sur la hauteur avant de sauter ; certains documents font état d'une hauteur de 182 mètres, d'autres parlent de 138 mètres ! 44 mètres, ça peut vous changer la vie...

Grandes histoires de petits ponts

Bien sûr, la plupart des ponts vous expédie vers la grande Histoire, celle où on colle un H majuscule. En Corse, sur le pont génois de Ponte Novu, à Castello-di-Rostino, les troupes corses de l’éphémère République Corse (1755-69) s'affrontèrent aux troupes françaises en mai 1769. On ne saura jamais vraiment pourquoi, sur ce pont, les Corses seront pris en tenaille et piégés. Certains évoqueront une trahison, d'autres une mauvaise compréhension des ordres. Une chicane au milieu du pont, gênant les troupes corses, sera aussi avancée comme explication. C'est fou le pouvoir d'une chicane, en fait...

Programmez dès maintenant vos prochaines vacances en région PACA !

Crédit photo : L'Express

Partagez

+ d'articles...