Pressé d'arriver, de manger ou de prendre le temps ?

Pour que la route du week-end ou des vacances soit un plaisir, il faut programmer sérieusement la pause casse-croûte. A l'aller et au retour. Dans ce registre, on relève trois grandes familles : les pressés d'arriver, qui sautent les repas et avalent les kilomètres ; les pressés de manger, qui sautent sur le premier resto venu (ou semblant de resto) en bord d'autoroute ; les pressés de prendre le temps, qui sautent sur l'occasion d'une virée en famille ou entre amis pour apprécier une vraie table.

Pas cher, simple et sympa

Cette troisième catégorie regroupe tous les adeptes des incartades, les déserteurs de l'asphalte, dégoteurs d'un étoilé, d'une auberge, d'un coin de pique-nique... ou d'un relais-routier. Ces relais, ou restos routiers sont d'exceptionnels lieux de rencontres, souvent populaires et joyeux. Et pour ne rien gâcher, on y mange généralement très bien, du pas cher, simple et copieux. On navigue entre la cuisine familiale, l'auberge de village, la petite brasserie de ville et la cantoche. On trouve même d'excellentes tables, cotées dans les guides.

Recettes de Routiers

D'abord repaire de chauffeurs-routiers, ces établissements élargissent aujourd'hui leurs clientèles. Pour les trouver sur la route, plusieurs guides sont à votre disposition. Le plus récent est celui d'Isabel Lepage. Elle a opéré une intéressante sélection de relais et reproduit leurs meilleurs recettes, par exemple les grillades-terroir du Relais des Fumades, à 70 km au nord de Marseille. Vous disposez aussi de plusieurs sites internet, plus complets, directement alimentés par les chauffeurs eux-mêmes. Sur resto-routier.com, Double-mètre 59, Zippo 87, Turbo 51 et les autres sont aux petits oignons pour vous filer les meilleures adresses.

Les vacances approchent ! Découvrez dès maintenant toutes nos offres de séjours pour Noël !

Photo : Le JDD

Partagez

+ d'articles...