Route bleue

Suite de notre périple sur les grandes routes de France. On est aujourd'hui sur la plus célèbre d'entre elles : la Nationale 7 ou « route bleue » ou « route des vacances ». Héritière de grandes voies romaines et des routes des Postes, elle a fabriqué des milliards de souvenirs.

De Notre-Dame de Paris à la mer

La route nationale 7 démarre précisément devant Notre-Dame de Paris (à cet endroit, on trouve un médaillon de bronze de forme octogonale, c'est l'indication du point zéro de cette route et d'autres grandes voies). Elle finit à Menton, face à la mer. Entre les deux, 996 kilomètres de route mythique, d'où le titre d'un jeu célèbre « Le 1000 bornes ».

Un musée à Piolenc

La nationale 7 est la seule qui peut se targuer d'avoir inspiré un jeu de société, des livres, des BD, des films. La route eut sa reine, son slogan (« prenez le vert sur la route bleue »), elle a ses casquettes et porte-clés, sa chanson (merci Charles Trénet), son musée, situé à Piolenc au nord d'Orange, ainsi que ses fêtes organisées parfois dans le cadre des Journées du patrimoine.

Le bouchon de Lapalisse

Par le passé, cette route avait son comité central, éditeur d'un guide en 1951 précisant le tracé (la route est créée en 1935). Aujourd'hui, elle a ses associations de fidèles et joyeux nostalgiques. L'une d'elles recrée même chaque année dans la bonne humeur le fameux bouchon de Lapalisse (photo), qui était l'une des difficultés de cette route les jours de grands départs.

La saga des Routiers

Elle est une route historique qui évoque de nombreuses évolutions sociétales du XXe siècle, liées à l'automobile, à la famille ou aux vacances. C'est aussi une route gastronomique. Plusieurs grandes tables – on pense aux Troisgros à Roanne – ont gagné leur réputation en partie grâce à elle. La N7 souligne aussi la grande saga des Routiers, ces restaurants reconnaissables à leur logo rond bleu-rouge.

Route touristique.

La Route bleue, allégée depuis les constructions des autoroutes A6 et A7, est aujourd'hui vivement recommandée pour prendre un bon bain de nostalgie et profiter de visites touristiques passionnantes. Il y en a à la pelle : Nemours et sa forteresse, Montargis et ses ponts, Briare et son pont-canal, Montélimar et ses nougats, Orgon et son Parc naturel des Alpilles...

Amateurs de vieilles sensations

Les meilleures périodes pour faire cette balade et profiter peinard sont juin et septembre : le temps est agréable et la route peu chargée. Pour les amateurs de vieilles sensations, quelques tronçons sont plus authentiques que d'autres et vous renvoient plus vite et mieux à vos souvenirs des années 50 à 70, c'est le cas de la partie Valence - Avignon.

Photo : nationale7.com

Partagez

+ d'articles...