Salon de l'Agriculture : offrez-vous le festival off !

Sûr que c'est un bel événement ! Le Salon de l'Agriculture vous offre (façon de dire) toutes les merveilles de la province terrienne. À boire, à voir, à manger, à humer, à tâter, à raconter. Petit rappel : ce salon vient d'ouvrir ses portes à Paris et va durer toute la semaine. Pour ceux qui redoutent la foule et la cohue, voici une idée pour visiter autrement le salon de l'agriculture sans le salon de l'agriculture. Une sorte de festival off.

Un repas de médailles d'or

Première étape : chopez la liste des finalistes 2017 du Concours Général Agricole. Ils sont 700 et vont se retrouver à ce salon face à un impressionnant jury de 7000 dégustateurs. Deuxième étape : n'attendez pas l'avis officiel, faites-vous votre propre opinion, partez en province à la rencontre de ces producteurs. Préparez votre itinéraire qui permet de vous concocter un repas inoubliable, fait de médaillés d'or (je vous file le mien en exemple mais il y a des milliers de combinaisons), le plus long repas de votre carrière d'amoureux du savoir-vivre. Le banquet de communion, à côté, c'est juste une bonne blague.

Apéro entre Morteau et Colmar

Avec votre bande de festifs off', retrouvez-vous à Belfort, entre Colmar et Morteau, dont la saucisse est finaliste, tout comme le domaine viticole de la Ville de Colmar qui vous suggérera en apéro un breuvage sec et blanc, un Riesling par exemple dont on dit que c'est le plus fin des vins d'Alsace. Petite virée ensuite à Saint‑Exupéry, pour maintenir en forme vos rêves et réserver le vin rouge du hors d’œuvre. Vous verrez que le Château L'enclos de Sadirac est dans la liste des nominés.

Hors d’œuvre dans le Bordelais breton

Faites des économies de benzène et suivez-moi. Je vous propose un hors-d’œuvre girondo-breton mais en fait girondin tout court. Avec votre Château Sadirac de Saint-Exupéry, dégustez une andouille de Guémené, spécialité du Morbihan certes, mais primée chez un producteur de Villenave d'Ornon, au sud de Bordeaux. Lequel sud de Bordeaux vous rapproche logiquement de Saint-Sever, dans les Landes, où vous pouvez quérir, chez les Fermiers landais, des poulets qui, bientôt, peut-être, batifoleront dans les prés avec des petites médailles d'or au cou. Ça fera gling-gling. Ce que ce sera chou !

Miss Andouillette

Le poulet landais n'est pas un complément du hors-d’œuvre (encore que !), il est normalement votre plat de résistance, à déguster par exemple à Chinon, en Indre-et-Loire, au Domaine Olivier, estampillé de la feuille de chêne tant convoitée par les participants du Concours général agricole. Un dessert de bon goût se prend ensuite dans la Nièvre, à Clamecy, autour d'une andouillette au vin blanc, spécialité de la commune (c'est généralement à la fin juin, et on y élit Miss Andouillette).

Premier comice agricole

Clamecy a poussé entre Nevers et Auxerre et fut en 1839 la première commune française à organiser un comice agricole dont l'histoire est liée à celle du Salon de l'Agriculture. Après le dessert, une balade digestive à Clamecy s'impose. Au cœur de celle-ci, s'impose à son tour la visite de l'église Notre-Dame-de-Bethléem (de l'extérieur car l'intérieur n'est pas visible). Son architecture est surprenante, on dirait une religieuse en ciment armé. Je parle de la pâtisserie, on s'est compris.

Partagez

+ d'articles...