Clin d’œil aux bosseurs !

Ça n'a échappé à personne, la France ne s'arrête pas de tourner les soirs de réveillon. De très nombreux Français sont sur le pont et font rouler la machine : les gendarmes, les infirmières, les cuistots, les toubibs, les pompiers, les policiers, les boulangers, les douaniers, les contrôleurs aériens, les chauffeurs de train... Les pères Noël aussi sont d'astreinte. A tous, on leur dédie cette dernière chronique de l'année, avec l'un des mots les plus simples et les plus beaux de la langue française : merci !

L'ambiance 25 décembre

Mais on apprend, en allant à la rencontre de ces bosseurs du réveillon, que l'astreinte n'est pas forcément contrainte. Souvent, c'est vrai, on évite de travailler pendant ces jours particuliers, simplement pour profiter pleinement de ces délicieux moments de retrouvailles familiales. Pourtant, un petit sondage réalisé auprès de quelques travailleurs réveillonesques, nous indique que certains demandent expressément à être au taf. Soit pour l'ambiance, très spéciale et parfois même joyeuse, qui règne dans les bureaux et les ateliers. Soit pour éviter les tablées enfumées, les dindes trop cuites, les cadeaux ringards, les gosses qui crient, le « gingle belle » qui passe en boucle... Mais oui, il y a aussi des gens qui n'aiment pas Noël et on pense aussi à eux.

Rendez-vous le 2 janvier sur le blog de Léa

On se retrouve, frais et dispo, le lundi 2 janvier, pour une nouvelle formule. Vous la découvrirez ici, sur « Le Blog de Léa ». Notre jolie baroudeuse repart à la découverte de la France et de ses richesses, exceptionnelles ou méconnues, si nombreuses qu'on n'en aura sans doute pas fini pour Noël 2017 ! Passez de belles fêtes et soyez heureux ! 

Crédit Photo : Courrier de l'Ouest

Partagez

+ d'articles...