À quand un Musée des Musées ?

Flâner dans les musées est une des grandes activités de vacances. Elle représente même parfois une porte d'entrée dans une ville, une région ; une façon de se familiariser avec un lieu, une population et leur histoire. Passionnante aussi : une promenade dans l'histoire (et la préhistoire) des musées. On pourrait même imaginer un musée des musées, sûr qu'il y en aurait à dire et à voir ! D'après le philosophe et professeur à l'école du Louvre, Roland Schaer, l'idée du musée remonte à l'Antiquité : « le terme est issu du grec mouseion. C'était le nom donné à un sanctuaire consacré aux muses, un temple bâti sur la colline de l'Hélicon à Athènes. Mais il renvoie surtout à l'institution créée au IIIe siècle avant J.-C., par Ptolémée Ier, un lieu de recherche intellectuelle comprenant, outre la fameuse bibliothèque, un amphithéâtre, un réfectoire, un observatoire, des salles de travail, des jardins botaniques et zoologiques... ».

1218 « musées de France »

Dans l'histoire des musées en France, la Révolution Française est une étape clé. Avant elle, les collections privées, celles des aristocrates puis des bourgeois qui les imitent, constituaient une ressource essentielle. « Le musée est une réponse aux destructions symboliques et aux pillages. Pour accueillir les collections dilapidées et dispersées, un décret de 1800 crée 15 musées dans 15 villes, confiés aux soins des municipalités ». C'est essentiellement à partir de cette époque que le musée prend une dimension plus pédagogique. Aujourd'hui, la France compte 1218 musées labellisés « Musée de France », ainsi estampillés selon plusieurs critères et obligations, définis par le Ministère de la Culture, dont « la mise en œuvre d'actions d'éducation et de diffusion visant à assurer l'égal accès de tous à la culture ».

Des grandioses aux petites perles cachées

Le chiffre de 1218 est évidemment restrictif. Des centaines de perles – petits musées privés, ou publics et non labellisés – forment un maillage exceptionnel. Une balade dans les musées français nous conduit du majestueux Louvre – musée le plus visité en France, avec 8,7 millions d'entrées en 2015 – à de toutes petites merveilles que l'on peut dégoter à l'aide de plusieurs outils : les Offices de Tourisme, bien sûr, sont une excellente source ; le net, aussi, car tout minuscules qu'ils soient, tous ont aujourd'hui au minimum un blog ou une page Facebook ; l'information circule aussi très bien par le biais des sociétés d'histoire locale ou d'émulation.

Sans oublier les originaux

Ces recherches vous mènent vers des découvertes très émouvantes, ou drôles, ou les deux : quelques dizaines de mètres carrés, au fond d'une grange ou d'un atelier, abritant mieux encore que des cavernes d'Ali Baba, des tranches de vie ! Un exemple, parmi de nombreux autres : le Musée des Commerces d'Autrefois, à Rochefort . Dans un ancien entrepôt, un couple y a rassemblé des centaines de machines et d'objets liés à des métiers qui ont disparu ou se sont raréfiés : pompiste, grainetier, mécanicien-vélo, cordonnier, tonnelier, chapelier... Et ce n'est pas seulement une tranche de nostalgie que vous vous payez, c'est une immersion dans un univers du commerce, très créatif.

Crédit Photo : La Nouvelle République.

Partagez

+ d'articles...