Albert Camus et les Vosges

Pendant tout l'été, revisitez la France à travers le parcours de 35 personnages de notre histoire. Voici la réponse à la question numéro 5.

Une vie d'écriture et de combat, pourrait-on dire de Camus s'il fallait le résumer vite. Albert Camus demeure dans la mémoire collective comme l'un des plus grands penseurs du XXe siècle, « un grand témoin de son temps » qui a transmis son regard sur la vie à travers des romans, des pièces de théâtre et des milliers d'articles de presse.

Même les plus réfractaires à la chose littéraire connaissent plusieurs titres de ses ouvrages : « L'étranger », « La peste », « L'homme révolté ». Prix Nobel de littérature en 1957, il meurt trois ans plus tard sur une route de l'Yonne, près de Sens, à Villeblevin où vous trouvez un monument en son hommage.

Au volant de sa Facel Vega, son éditeur, Michel Gallimard, décédera aussi après l'accident. On retrouvera alors, dans la poche d'Albert Camus, un billet de train, car il devait en fait revenir en train. On trouvera aussi à l'arrière de la voiture le manuscrit d'un livre inachevé, « Le premier homme ».

S'il vous prend l'envie (excellente) de parcourir un circuit Camus, il vous faudra aller en Algérie où il est né, à Paris où il vécut (son appartement se situait au 29 rue Madame, dans le 6e arrondissement), mais aussi dans ce village du Vaucluse, Lourmarin, où il fit l'acquisition en 1958 d'une magnifique demeure, une ancienne magnanerie (lieu d'élevage du ver à soie).

Passez aussi par les Vosges, notamment Le Grand Valtin, où Albert Camus résida quelques temps, en goûtant l'air pur de la montagne vosgienne qui apaisait ses soucis de santé. Au Grand Valtin, il résidait dans une auberge, « La clenche d'or » (l'auberge n'existe plus mais la ferme est toujours là, en bord de route), il y écrivait beaucoup et il y retrouvait l'un des amours de sa vie, l'actrice Maria Casares. Des récits racontent qu'il descendait de temps en temps à Saint-Dié-des-Vosges en Traction, pour acheter des journaux ou conduire Maria à la gare.

Pour ceux qui veulent une triple cure forêts-grands espaces-beaux panoramas, le Grand Valtin est au poil. D'autant plus au poil qu'il est situé quasiment au milieu d'un triangle formé par trois villages vacances Cap France, dont deux dans les Vosges : La Bolle à Saint-Dié-des-Vosges est à 25 km ; Les 4 Vents à Ramonchamp est à 40 km. Le Relais Saint-Bernard est au sud de Mulhouse, à Lucelle dans le Haut-Rhin, il est à une centaine de kilomètres du Grand Valtin.

Partagez

+ d'articles...