Angoulême et son dernier shérif

Avant de vous rendre à Angoulême, je vous file un tuyau. C'est pas cher, c'est rapide et ça donne envie d'aller y faire un tour. Vous regardez un épisode du téléfilm « Père et Maire ». D'abord diffusé sur TF1, puis aujourd'hui sur C8 et Série Club, il est tourné à Angoulême – et un peu dans les environs , à Saint Yriex-sur-Charente, Bassac et Magnac.

C'est un gentil remake de Peppone et Dom Camillo. Dans les rôles du maire et du curé d'Angoulême – alias Grand-Ville – les deux anciens baudets de Navarro, Christian Rauth (Auquelin) et Daniel Rialet (Blomet). Il y a aussi le commissaire de police de Grand-Ville, Perret, interprété par l'inénarrable et si drôle Gérard Hernandez. Les fidèles de la série vous raconteront que le commissaire Perret, depuis 7 ans que le téléfilm dure, est « à la retraite dans six mois ». L'allongement de la durée de cotisation y est pour quelque chose, peut-être.

Mais ce n'est pas tout. Il y a l'effet Angoulême. Car dans cette splendide ville d'art et d'histoire, berceau du festival international de la BD, il y avait un autre Shérif indétrônable, « le dernier shérif de France » (c'était aussi le titre de sa page Facebook où il abritait quelque 1500 fans). Je vous parle à l'imparfait car il est décédé en 2015.

« Sanglé dans une vieille tenue de police nationale bardée de trois écussons et d'un bandeau fluo, la fameuse casquette de police sur la tête, un flingue en plastique dans la poche, le bonhomme (de son vrai nom Henri Faurie – a arpenté les rues de la ville pendant des années, marquant des générations d'Angoumoisins », lisait-on dans La Charente Libre. Pour sûr, quelques auteurs de BD vont bien lui trouver un dernier rôle sur une de leurs planches.

Découvrez dès maintenant toutes nos offres de séjours à proximité d'Angoulême

Partagez

+ d'articles...