Déjà Noël ?

Ça agace ou ça amuse, ça plaît ou ça choque, mais Noël est bel et bien déjà dans les têtes et sur nos pages d'agenda. La mi-novembre est une période où la course aux achats démarre. Pour certains, c'est bien avant. Pour d'autres, bien plus tard, parfois même après Noël.

Joie et angoisse

Le constat peut paraître surprenant : selon plusieurs sondages, une majorité de Français angoisse à l'approche des fêtes. Pour certains d'entre nous, c'est même un calvaire. Les raisons ? Prioritairement le coût élevé des dépenses et « la peur de ne pas avoir assez d'argent pour offrir des cadeaux à leurs proches ».

Maîtriser les dépenses

Parmi les raisons évoquées, on trouve aussi le stress, lié à l'organisation ou au choix des cadeaux. Est-ce que tout le monde sera content en ouvrant son paquet ? C'est pour répondre à ce stress que de nombreux Français entament très tôt leur chasse aux bonnes idées. Acheter tôt, c'est aussi la réponse des bien-organisés qui veulent maîtriser leurs dépenses.

Dès le mois de juillet

Angélique, internaute commentant un article du site accrodubudget.com, explique que, dès le mois de juillet, elle « détermine le nombre de cadeaux et le budget » : « On a profité des soldes et du paiement en quatre fois en ligne. Du coup, on a fait de bonnes affaires et on n'a pas eu de surprises sur le montant puisqu'il est le même chaque mois ».

Bonnes affaires et bonnes raisons

Les bonnes affaires, voilà l'argument central de ceux qui entament leur rallye des courses de Noël très en amont. « On peut économiser gros », promet Josiane Brousseau, sur le site etreradieuse.com. Josiane signale plusieurs bonnes raisons de partir tôt (début novembre). Être en avance, c'est être serein(e) au moment des fêtes et c'est mieux en profiter, dit-elle en substance.

Période de tests

Autre argument en faveur des précoces : le choix, beaucoup plus large un ou deux mois avant Noël dans les magasins. Et si vous faites vous-mêmes vos cadeaux et vos décorations (et vos repas de fêtes), novembre peut être une période de tests. « Les trucs qu'on fait soi-même, c'est toujours plus long ou ça ne marche pas toujours du premier coup ».

Je ne fais pas de cadeau

Dans le groupe des « contre les achats de Noël trop tôt », il y a plusieurs genres, dont celui des Je-ne-fais-pas-de-cadeau. Et dans ce genre, il y a des sous-genres : les militants anti-consumérisme, les foyers qui n'ont pas les moyens financiers, ceux qui estiment que les cadeaux, c'est tout le temps, ceux qui ne fêtent pas Noël, ceux qui n'aiment pas Noël, les radins...

Noël est une ambiance

D'autres s'opposent aux achats trop anticipés, considérant qu'ils font partie intégrante de la fête. Noël est ambiance, avec ses lumières, ses parfums, ses musiques, ses marchés de Noël, c'est une période magique au cours de laquelle il est plaisant de faire ses achats. On trouve aussi de plus en plus de consommateurs qui effectuent leurs achats (tôt ou tard) dans des commerces de proximité, au centre des villes.

Acheter après, oui c'est possible !

Enfin, il y a la tendance des acheteurs après Noël (mais oui, mais oui !), profitant des reventes de cadeaux (neufs et à prix cassés) sur divers sites internet. Dans cette catégorie, il y a deux familles. La famille des Je-ne-vois-pas-ma-famille-à-noël, qui achète après et offre quand bon lui semble. Et puis la famille des je-suis-super-top-prévoyant, qui achète des cadeaux juste après Noël... pour le Noël suivant.

Une merveilleuse fabrique de souvenirs

Quelle que soit notre place dans cette grande diversité des consommateurs de Noël, n'oublions pas que Noël est d'abord, simplement un moment de joie et de retrouvailles. Noël est aussi une des grandes périodes de la vie où on se fabrique des souvenirs merveilleux, qui éclairent nos yeux longtemps après. Dix, vingt, trente, cinquante ans plus tard, on se souvient d'embrassades, de chants, de photos, de balades, de rencontres, d'engueulades aussi (les fêtes de famille servent à ça !), d'un cousin, d'une cousine de passage, d'un voisin esseulé, invité à la table, d'une carte postale arrivée de loin. On se souvient moins de la cuisson de la dinde et du prix du cadeau.

V.H.

Pour des cadeaux inoubliables, vous pouvez penser aussi à des séjours Cap France !

Partagez

+ d'articles...