Jeanne Calment et les Bouches-du-Rhône

Pendant tout l'été, revisitez la France à travers le parcours de 39 personnages de notre histoire. Voici la réponse à la question numéro 38.

Extraordinaire parcours que celui de Jeanne Calment, la petite fille d'Arles, née en 1875, sous la IIIe République, et décédé en 1997, sous la Ve, à l'âge de 122 ans. En 1988, la jeunette a 111 ans et elle reçoit le titre de « doyenne de l'humanité ».

On sait peu que cette femme pétillante, née dans une famille aisée, a traversé la vie comme un tumulte. Elle ne travaillait pas, ayant épousé un riche commerçant, qu'elle suivait parfois à la chasse (mais ne tuait que des lapins).

Elle pratiquait aussi le vélo, la natation, le piano. Jeanne Calment connut Vincent Van Gogh, il était alors peu connu. Le peintre habite Arles à partir de 1888 « pour retrouver les lumières et les couleurs de la Provence ». Notre ex doyenne en a un drôle de souvenir, qu'elle avait confié à une journaliste de Paris Match : « Van Gogh était très laid, laid comme un poux. On l'appelait le dingo et on disait qu'il faisait peur aux enfants. Son visage était brûlé par l'alcool. Dire que ça vaut des millions aujourd'hui, on aurait pu lui acheter des tableaux à l'époque ».

L'anecdote avec son notaire est bien plus croustillante, ce pauvre notaire qui avait acheté en viager la maison de Jeanne. Elle a alors 90 ans et son notaire en a 47. Il mourra avant elle. C'est la femme du notaire qui continuera à régler une somme mensuelle à Jeanne Calment. Le notaire et son épouse paieront en fait deux fois le prix de la maison.

Existait-il une recette Calment pour la longévité ? La recordwoman mondiale de l'âge se confiait parfois sur le sujet, expliquant sans en faire de déductions hâtives qu'elle soignait sa peau à l'huile d'olives, buvait un verre de rouge à midi et un Porto le soir en fumant une cigarette. « C'est de l'atavisme, disait-elle aussi, maman est morte à 90 ans, papa à 87 et mon frère à 98. Mais moi je n'ai pas de rides, même pas de pattes d'oie quand je ris. Et ma poitrine... Regardez mes seins, ils n'ont pas la forme d'une blague à tabac, on dirait deux petites pommes ».

Dans ces belles Bouches-du-Rhône, Cap France vous accueille aux Hameaux de Camargue à Arles. « Dans un parc de 35 hectares autour d'un lac, vous profiterez de nombreux équipements de loisirs, dont trois piscines ».

Profitez aussi de cette région sublime, d'une immense richesse en faune et flore, mais aussi en patrimoine historique, architectural, gastronomique et œnologique. Arles est une perle et, de plus, peut vous promettre une longue et heureuse vie.

Partagez

+ d'articles...