Joël Bats et les Landes

Pendant tout l'été, revisitez la France à travers le parcours de 39 personnages de notre histoire. Voici la réponse à la question numéro 18.

Ils sont 77 Français à avoir gardé les buts de l'équipe de France. Dans un récent classement (*), établi après la Coupe du Monde 2018, Joël Bats apparaît en numéro 3, derrière Hugo Lloris et Fabien Barthez, les deux goals des équipes vainqueurs de la Coupe du monde.

Joël Bats a été le gardien star des années 80, avec une équipe qui a désormais des airs de légende, bien qu'elle n'ait jamais emporté le trophée mondial : Platini, Giresse, Tigana, Battiston, Bossis, Amoros, Stopyra, Rocheteau... L'ensemble était coaché par un petit gars du Nord, Michel Hidalgo. Avec Joël Bats dans les cages, l'équipe de France a gagné l'Euro 1984. Beaucoup se souviennent aussi du penalty du Brésilien Zico que Bats arrêta en quart de finale de la Coupe du Monde en 1986.

Né à Mont-de-Marsan, dans les Landes, en 1957, Joël Bats a évolué dans les clubs de Sochaux, Auxerre et Paris SG. Il s'est reconverti comme entraîneur : d'abord adjoint de Luis Fernandez au PSG, puis entraîneur de la Berrichonne de Châteauroux, de l'Olympique Lyonnais (entraîneur des gardiens) et, depuis cette année, de l'Impact de Montréal.

Dans le pays natal de Bats, deux villages vacances Cap France vous accueillent. Au Carrefour des Landes, à Mimizan, « la perle de côte d'argent », vous profiterez bien sûr des forêts, des plages (il y en a dix kilomètres) mais aussi d'une gastronomie... héroïque, on va dire ! Jambon de Bayonne, volaille de Gascogne, bœuf de Bazas, foie gras, asperges des sables des Landes...

À Cassen, c'est le village vacances Les Hameaux de la Chalosse qui vous mitonne un séjour au poil. Le village de Cassen est à 22 km de Dax. Si vous êtes dans le coin, ce soir il y a du ciné et du théâtre en plein air. Si vous venez plus tard, pas de panique, l'agenda est garni. Notez les 7, 8 et 9 septembre, « l'âme latine s'emparera de la ville et la salsa envahira le parc des arènes » dans le cadre du festival Toros y Salsa. Y'a qu'à danser, cadenser, biguiner... comme disait l'autre !

(*) Classement établi, entre autres, selon le nombre de buts encaissés en équipe de France.

Partagez

+ d'articles...