Journées du patrimoine : les coups de cœur de Cap France

Les Journées Européennes du Patrimoine (JEP), c'est ce week-end et ce sont environ 12 millions de Français qui partent à la (re)découverte de leur patrimoine. Ce sont 17 000 sites ouverts et 26 000 animations. Dresser une liste de coups de cœur est donc complexe, voire impossible, et même un peu injuste. On va quand même s'aventurer à vous donner quelques exemples d'initiatives originales et symboliques. Promenons-nous dans quelques communes qui abritent des villages vacances et hôtels clubs Cap France.

À Obernai, un plongeon dans le Moyen‑Âge

Cette jolie petite ville du Bas-Rhin (Le Domaine Saint-Jacques), nous rappelle que les JEP forment aussi un grand rendez-vous familial, avec de nombreuses initiatives en direction des enfants. À Obernai, vous pourrez pratiquer l'immersion dans le Moyen-Âge grâce à une expo ludique, élaborée par des historiens et les éditions Fleurus, qui nous montre comment étaient les villes à cette époque.

À Egletons, en mode jeu de piste

On est dans la même veine dans la ville corrézienne d'Egletons (Le Lac) qui promet « un jeu de piste fédérateur pour les enfants et les ados, mettant à l'honneur le patrimoine », dont les splendides vitraux de l'église Saint-Antoine, réalisés dans les années 50 par l'atelier Blanchet.

À Nanchez, le point sur les travaux

Au-delà d'un week-end de JEP, la protection du patrimoine mobilise 24/24 des milliers d'associations, de collectivités, d'entreprises et de bénévoles. À sa manière, Nanchez (Le Duchet) nous le dit et le redit. Samedi et dimanche, dans le Jura, découvrez les travaux mis en place pour préserver et restaurer la tourbière de la combe de Nanchez.

Au Grand Bornand, toi, toi, mon toit

En Haute-Savoie, au Grand Bornand (Auberge Nordique), c'est un retour vers le passé qu'on vous invite à faire. Pas besoin d'engins, de DeLorean DMC 12 ou de je-ne-sais quelle machine à remonter le temps, venez voir en toute quiétude la maison traditionnelle du Grand Bornand, datant de 1830 et exposant ce qu'était la vie quotidienne de nos aïeux... et leurs méthodes de travail. Vous saurez tout sur les toits en tuiles de bois.

À Peisey-Nancroix, c'est un peu Paris

Le patrimoine bâti, outre ses intérêts architecturaux, recèle une foultitude de références et d'anecdotes historiques. Vous pouvez vous rendre à Peisey-Nancroix (Chalet de la Vigogne), en Savoie, pour admirer « les maisons parisiennes ». Elles ont été construites par des Peiserots ayant émigré à Paris au XIXe siècle. Revenus au village, souvent avec une fortune, ils ont bâti ces maisons dans un style qui tranche avec l'architecture locale. « Cela donne au village un cachet cossu inattendu ».

À Guitté, dans la caravane de Sophie

C'est un joli mélange que propose le service culturel de l'agglomération de Dinan, dans les Côtes d'Armor : des spectacles et concerts sur les lieux patrimoniaux et une présentation de la saison culturelle en même temps que les JEP. À Guitté (Ker Al Lann), par exemple, dans le parc du château de Couellan, faites un saut dans le cabinet poétique installé dans la caravane de Sophie, choisissez une fiole ou une enveloppe et partez en voyage.

À Saint-Dié-des-Vosges, on accroche en chœur

La ville sous-préfecture des Vosges (La Bolle) nous souffle à l'oreille que la JEP-mania n'est pas qu'une affaire de spectateurs. Des démarches participatives sillonnent le vaste programme de ce week-end qui met à l'honneur notre héritage commun. Au musée Pierre-Noël de Saint-Dié, samedi, vous pourrez participer au choix des futures œuvres accrochées.

À Foix, c'est gratuit (ailleurs aussi)

Ce château de Foix (Village de Marc), on le dirait tout droit sorti d'un conte ou d'un tableau de maître embrumé. Ses donjons, hauts et fiers, dominent l'horizon. Il fait partie de ces 45 000 châteaux qui donnent du relief à la France, châteaux plus ou moins en bon état. Dans le courant de l'année, beaucoup font payer l'entrée (notamment pour assurer l'entretien et les travaux) mais ce week-end, c'est gratuit ! (dans la plupart des sites répertoriés JEP).

À Argelès-Gazost, entrez dans la légende

Si notre histoire de France est si riche, c'est aussi qu'elle est parfumée de milliers de légendes, de chants et de contes (qui font aussi le patrimoine national). Dans les Hautes-Pyrénées, à Argelès-Gazost (Clairevie), vous pourrez suivre un guide culturel pyrénéen qui vous en racontera sur le patrimoine légendaire de la vallée des Gaves.

À Nant, une paire de saints

C'est une bataille entre les deux saints, Pierre et Jacques, qui eut lieu dans ce village de l'Aveyron, Nant (Chalet Ma Néou). La paroisse fit le choix un jour d'abandonner l'église Saint-Jacques pour se placer ailleurs, sous la protection de Saint-Pierre. Cette église Saint-Jacques fut alors vendue à l'aubergiste du village. Propriété privée depuis 1810, vous pourrez y entrer ce week-end.

À Saint-Savinien, l'aide-mémoire

Le patrimoine, c'est de l'art sous toutes ses formes, toutes sortes de folies, des plus sérieuses aux plus extravagantes. Cette variété fait la réputation mondiale de nombreux lieux français à travers le monde. Une variété à découvrir par exemple à Saint-Savinien (Les Chênes Verts), en Charente-Maritime, dans une exposition tissée par des faiseurs d'art aux métiers et matières divers, peinture, sculpture, verre, mosaïque, textile, photo... des œuvres qui émerveillent et « permettent aussi de se rappeler notre histoire ».

À Fleurance, en musique

Si vous êtes du côté de Fleurance (Le Hameau des Etoiles), dans le Gers, ne zappez pas l'église Saint-Laurent et ses airs de cathédrale. Surtout, laissez-vous conter l'histoire de son orgue, l'un des plus beaux du sud-ouest, présenté par un grand passionné de musique liturgique (depuis l'âge de 11 ans), Patrick Barbier.

À Merville-Franceville, en avion

Le Douglas C47 est le premier avion qui fut classé par le ministère de la Culture. Il survolait quelques points stratégiques de Normandie lors du Débarquement de 1944, pour larguer des parachutistes. Cet avion historique est visible et visitable à Merville-Franceville (Bon Séjour la Plage, Le Bois flotté) et de l'avis même de vétérans revenus sur place, l'association qui l'a remis en état a su recréer parfaitement l'ambiance de cet univers aérien et guerrier.

À Trégarvan, chez les passeurs de savoirs

Le patrimoine français est aussi du registre intellectuel, rassemblant des dizaines de milliers d’œuvres, d'écrivains, philosophes, professeurs, inventeurs, créateurs, compositeurs, passeurs de savoirs et d'émotions. Vous en avez une exceptionnelle illustration au musée de l'école rurale de Trégarvan (Ker Beuz), dans le Finistère. La reconstitution de l'école d'antan (1907/1974) va réveiller vos souvenirs.

Et puis s'amouracher d'un Saint-Amour...

Une journée du patrimoine, c'est aussi fait pour une tournée au bistrot, déguster un coq au vin, s'enfiler un pot au feu, s’amouracher d'un Saint-Amour, nager en mer, crapahuter en forêt, caresser la montagne, flâner dans les parcs, barboter dans les lacs, fouiner dans l'univers des machines, reluquer les objets légendaires, lire et relire Camus, Flaubert, Balzac, chanter Piaf ou Souchon, sous la douche ou ailleurs... Il y a 1000 façons de « jéper »... y compris, si vous tenez à votre famille et votre patrimoine génétique, en allant faire une bise à vos parents, grands-parents, tantines, tontaines et tontons.

V.H.

Partagez

+ d'articles...