L'Hôtel Club Ker Beuz solidaire

C'est une longue histoire qui lie le Secours Populaire Français et Cap France, et particulièrement l'Hôtel Club Ker Beuz, dans le Finistère, et le Secours Populaire de la région d'Arras, dans le Pas-de-Calais.

Le partenariat a été fondé il y a 12 ans, à l'initiative d'André Monchy, président de Cap France, et de Julien Lauprêtre, dont l'histoire se confond avec celle du Secours Populaire (décédé il y a quelques mois, Julien Lauprêtre présida l'institution pendant 60 ans). Étendu à un partenariat national en 2016 avec la création d'un fonds de dotation alimenté par les villages vacances et hôtels clubs Cap France, c'est donc en Bretagne que cette belle idée solidaire est née, s'appuyant sur le constat qu'un Français sur deux et un enfant sur trois sont privés de vacances.

Pour la douzième année consécutive, l'Hôtel Club Ker Beuz accueillait la semaine dernière un groupe de 42 enfants et leurs 10 accompagnateurs. « Ce sont des séjours en pension complète, packagés, c'est à dire que l'hôtel club prévoit tout et prend tout en charge, restauration, hébergement et activités de loisirs. Nos partenaires jouent également le jeu et offrent les visites extérieures, c'est le cas par exemple de Océanopolis à Brest ou des organisateurs de baptêmes et balades en char à voile », explique André Monchy, qui présidait hier une réception de ses hôtes pas-de-calaisiens, en présence de personnalités locales (photo). Chaque année, le Secours Populaire d'Arras établit une liste de bénéficiaires du séjour, systématiquement des enfants qui ne sont jamais partis en vacances... et qui reviennent avec des souvenirs plein la tête.

Partagez

+ d'articles...