La France des grands salons

À l'occasion du salon Destinations Nature (15-18 mars – Paris Porte de Versailles), l'un des plus grands salons du tourisme dont Cap France est partenaire, on s'offre une petite rando dans l'histoire des salons. Elle puise à la fois dans celle des foires et dans celle des expositions universelles.

1898, premier salon de l'automobile

En affluence, parmi les plus grands salons français, notons d'abord le célèbre Mondial de l'automobile, fondé en 1898 par un groupement qui était aussi un grand acteur du développement touristique : l'Automobile Club de France. Afin de s'assurer que les autos étaient bien mobiles, il était alors imposé aux participants de venir en voiture depuis (au minimum) Versailles. Aujourd'hui, ce salon attire plus de 1,5 millions de visiteurs.

Beaucroissant, plus fort que Paris

Avec 700 000 entrées, le Salon international de l'agriculture (SIA) s'offre une belle place. Ce SIA est en fait l'une des plus grandes foires agricoles de France. Ces foires, qui ont inspiré en partie les grands salons d'aujourd'hui, comptent dans leurs rangs quelques très vieilles dames : la plus ancienne foire agricole est celle de Beaucroissant (Isère). Elle sera l'an prochain huit fois centenaire, elle est née en 1219 et rassemble aujourd'hui plus de visiteurs (800 000) que le Salon de l'Agriculture parisien.

Plusieurs objectifs

Qu'on y expose des bœufs ou qu'on y montre les voitures dernier cri, qu'on y vende des séjours touristiques ou qu'on y vante les nouveautés du bâtiment, ces grands salons et leurs exposants visent plusieurs objectifs : vendre et nouer des contacts,bien sûr, mais aussi révéler une image, celle d'une institution, d'une région, d'une entreprise ou de tout un pays.

Le salon-vitrine

Montrer ses savoir-faire et s'afficher à la pointe du progrès, tels étaient les grands enjeux des fameuses Expositions universelles nées au milieu du XIXe siècle. Celle de Paris, en 1900 (photo), demeure encore aujourd'hui une référence, l'une des plus populaires et des plus marquantes, avec 51 millions de visiteurs (la France ne comptait alors que 41 millions d'habitants). Quelques rares Expositions universelles (dont celle de Shangaï en 2010, avec 70 millions de visiteurs) la surpassent en audience.

Méga-surprises

1900, c'est l'exposition où Paris révèle le bilan d'un siècle français et dévoile les promesses de celui qui naît. On y découvre le cinéma des frères Lumière, on y voit le plus grand télescope du monde (toujours en place à l'Observatoire de Paris), on attrape aussi quelques méga-surprises : c'est un mousseux de Russie, par exemple, cette année là, qui vient narguer les Français sur leurs terres en remportant le Grand prix de Champagne.

Cassoulet-bière ou choucroute-Gaillac

Qu'il s'agisse d'expo, de salon ou de foire, aucun n'a jamais fonctionné en négligeant l'esprit festif. En province comme à Paris, c'est un lieu où l'on se retrouve, où l'on passe du bon temps, on se projette en dégustant un cassoulet et une bière (c'est pour l'exemple, ça peut être une choucroute et un pichet de Gaillac !). De tous temps, la province française a toujours montré qu'elle était aussi experte en salons. Plusieurs sites internet dont celui-ci vous aident à faire vos choix dans l'immense offre à votre disposition dans tous les départements.

Un secteur économique de taille

Les villes et régions apportent un soin particulier à l'organisation de ces rendez-vous généralement coûteux... mais qui peuvent rapporter gros (en image et en sous). Pour estimer les retombées de ces grands événements, il faut d'abord se munir de pincettes, car on trouve des chiffres différents et parfois contradictoires. Retenons ceux de la Direction Générale des Entreprises (dépendant du Ministère de l'Economie). Elle livre ces trois chiffres à propos du secteur « foires, congrès et salons » : 7,5 milliards de chiffre d'affaires ; « retombées économiques inclues » : 12 900 emplois directs ; 6 692 entreprises évoluant dans ce secteur (hors les entreprises concernées par les retombées, notamment l'hôtellerie, la restauration et les transports).

V.H.

Photo : l'Exposition universelle de 1900, à Paris, dont l'une des grandes attractions était la grande roue

Partagez

+ d'articles...