La petite Venise comtoise

Chez les Courbet, il y a Julien et Gustave (mais il n'y a pas de parenté). Même si on aime bien le premier, admettons que le second, génial peintre, laissera une trace plus profonde dans notre histoire culturelle. 150 ans après sa mort, il revient sur le devant de l'actualité.

Immense paradoxe

En 1866, Gustave Courbet peint un nu audacieux et provocant, « une description quasi anatomique du sexe féminin » qui fera de ce tableau (« L'Origine du monde ») un immense paradoxe : il est parmi les plus connus et les moins vus, car longtemps classé parmi les œuvres pornographiques. Son impudeur fit évidemment scandale. On en reparle aujourd'hui parce qu'un historien a mis la main sur le nom de la femme qui servit de modèle.

À Ornans

Je ne reviens pas sur l'origine de cette trouvaille – tous les médias en ont parlé –, allons plutôt faire un tour à Ornans, en Franche Comté, ville natale de Gustave. Cette ville est nommée « la petite Venise comtoise » et mérite bien ce label franco-italien. Barbotant sur la Loue et nous invitant à des découvertes variées, Ornans a du charme à revendre.

Un musée plein d'amour fraternel

Flâner à Ornans est une occupation douce et merveilleuse, mais il est conseillé de stopper au musée Courbet. Belle histoire, d'amour fraternel, que ce musée. La sœur de Gustave Courbet, toute sa vie, bataillera pour faire de la maison natale familiale (où Courbet avait son atelier de peintre) un musée où peuvent se retrouver les admirateurs de son frère.

Tout l'univers de Courbet

Juliette Courbet ne verra jamais son vœu exaucé, elle posera toutefois les fondations de cette belle idée. C'est en 1971, longtemps après sa mort, que le musée Courbet d'Ornans sera inauguré. Sur 2000 m² de surface et 21 salles, il vous fait découvrir l'univers de l'un des maîtres du courant réaliste (parfois présenté comme son « chef de file »).

Allez-y voir !

C'est en se baladant à Ornans que vous percevrez encore mieux cet univers. C'est Gustave qui vous le dit : « Pour peindre un pays, il faut le connaître. Moi je connais mon pays, je le peins. Ces sous-bois, c'est chez moi. Cette rivière, c'est la Loue. Celle-ci, le Lison. Ces rochers, ce sont ceux d'Ornans et du Puits noir. Allez-y voir et vous reconnaîtrez tous mes tableaux » (peut-être même « L'Origine du monde », qui sait !).

Voyage dans le passé

Autre musée d'Ornans, celui du costume comtois (photo). 200 mannequins vous révèlent les évolutions des habits des Franc-Comtois de 1850 à 1930 : ce musée situé dans la chapelle de la visitation « nous offre un voyage dans le passé à travers des scènes de la vie quotidienne ou des cérémonies des siècles derniers ». Grâce à une reconstitution précise, vous pourrez entrer dans un autre tableau de l'enfant du pays : « Un enterrement à Ornans ».

Chez Juju

Deux précisions avant de vous laisser prendre la route du week-end : 1- Le tableau « L'Origine du monde » n'est pas à Ornans, il est exposé au musée d'Orsay à Paris depuis 1995. Dans sa longue carrière, il fut un temps la propriété du psychanalyste Jacques Lacan ; 2- Dans la ville natale de l'autre Courbet, Juju, l'animateur télé et radio, il y a aussi pas mal de belles découvertes à faire. Notez par exemple que la ville d'Eysines abrite un musée du maraîchage, une grande tradition dans cette ville qu'on appelait « le potager de Bordeaux » tant la terre était bonne. La voilà aussi, l'origine du monde !

V.H.

En Franche-Comté, vous trouvez quatre villages vacances et hôtels clubs Cap France, tous dans le Jura : Le Duchet, Neige et Plein Air, le Chalet de la Haute-Joux et les Chalets du lac de Vouglans.

Photo © CRT Franche-Comté

Partagez

+ d'articles...