Les îles sur les écrans

Cap France fait son festival et vous emmène, autour de plusieurs de ses villages vacances et hôtels clubs, sur des lieux de tournage célèbres. Nous nous arrêtons aujourd'hui sur l'île de Noirmoutier, où siègent les villages vacances Les Quatre Vents et Koat Ar Mor, sur l'île d'Oléron, où vous trouvez le village Arc-en-ciel Oléron, sur l'île de Ré, non loin des Chênes Verts et sur la Presqu'île de Crozon, qui voisine avec l'Hôtel Club de Ker Beuz.

César et Rosalie à Noirmoutier

À un kilomètre du village vacances Koat Ar Mor (et deux kilomètres des Quatre vents), vous avez tout loisir de faire trempette et bronzette sur la plage du Mardi Gras. Au bord de celle-ci, tout près du village du Vieil, une petite maison aux volets bleus dévoile toujours ses charmes. Elle n'a pas changé depuis la venue de l'équipe de Claude Sautet, en 1972. Avec Romy Schneider, Yves Montand, Samy Frey, Isabelle Huppert et Bernard Lecoq, le réalisateur tournait « César et Rosalie » (photo). Il avait choisi ce lieu notamment pour la lumière exceptionnelle.

Magistrale engueulade

En 1972, le film cartonne au box-office. C'est l'histoire d'une femme déchirée entre l'amour de deux hommes, radicalement différents. C'est une histoire à la Sautet, où la vie quotidienne s'invite magistralement sur le grand écran. Aussi magistrale fut l'engueulade entre Montand et Sautet au début du tournage... avant que les deux se rabibochent et, finalement, deviennent amis.

C'est bien ici Swartzmoutir ?

La célèbre petite maison aux volets bleus est toujours visible. Il se dit que les actuels propriétaires sont habitués par les passages et les questions du genre « c'était bien ici ? ». Il se dit aussi que la maison n'est pas si petite. « C'est bizarre, parce que de l'extérieur, elle fait petite. Et tu rentres à l'intérieur et c'est presque Versailles », disait Yves Montand dans le film. Dans la vie réelle, sur le tournage, Montand se moquait gentiment de l'accent de Romy Schneider et prononçait « Swartzmoutir », au lieu de Noirmoutier.

Alceste sur l'île de Ré

L'île de Ré, elle aussi, a su faire les yeux doux au cinéma. « Les choses de la vie », de Claude Sautet, « Le jour le plus long » ou « Les maris, les femmes et les amants », de Pascal Thomas, ont été partiellement tournés ici. Tout comme « Alceste à bicyclette », avec Fabrice Lucchini et Lambert Wilson, l'un logeant à Ars-en-Ré, l'autre à Saint-Martin-de-Ré. C'est une île très vélophile et le mieux est d'enfourcher un biclou pour retrouver paisiblement les lieux de tournage.

Nicole sur l'île d'Oléron

Sur l'île d'Oléron, c'est le réalisateur Rodolphe Marconi qui vient en 2004 pour le tournage du « Dernier jour ». Nicole Garcia, Mélanie Laurent et Christophe Malavoy sont les têtes d'affiche. Plusieurs endroits de l'île seront gravées sur la bande-film, dont le phare de Chassiron, à Saint-Denis-d'Oléron, Dolus-d'Oléron et Saint-Pierre-d'Oléron, commune natale de Pierre Bergé.

Un amour de Crozon

En juin 2011, Josiane Balasko, Marina Foïs et Mathilde Seigner arrivent à Crozon pour tourner « Maman ». Dans ce film, l'une est la mère et les deux autres sont ses filles, elles reprochent à leur maman sa maladie de manque d'amour. Et c'est à Crozon que Josiane se soigne et qu'est tournée la scène de réconciliation entre mère et filles. « Nous avons choisi la plage du Porzic, bien sûr parce qu'elle est très jolie, mais surtout parce qu'elle est toute proche de la maison où se passe la majeure partie du tournage. Nous avons aussi tourné une scène à Roscanvel, du côté du phare de la Fraternité », expliquait le régisseur général du film.

Locronan, magique studio de cinéma

On ne peut évoquer la Bretagne du cinéma sans citer la cité médiévale de Locronan (à 20km de Ker Beuz). Le village est sublime, parfaitement conservé, on y entre comme dans un livre d'histoire... ou un plateau de cinéma. Allez-y faire un tour, c'est assez bluffant. De très grands films ont été tournés ici : « Tess », de Roman Polanski, « Chouans !», de Philippe de Broca, « Les trois mousquetaires », de Henri Diamant-Berger, ou « Un long dimanche de fiançailles », de Jean-Pierre Jeunet, un film auréolé de cinq César et de deux nominations aux Oscars.

V.H.

Partagez

+ d'articles...