Les vacances adoucissent les mœurs

C'est un critère comme un autre pour choisir une destination de vacances : vous évader dans un lieu où muse l'histoire de la musique française. C'est connu, les vacances adoucissent les mœurs. La musique aussi ! On part aujourd'hui flâner dans trois communes – pas très loin de villages vacances Cap France – habitées par de grands compositeurs.

Entre Pyrénées et Landes, chez Maurice Ravel

À Ciboure, dans les Pyrénées-Atlantiques, près de Saint-Jean-de-Luz, vous serez surpris par la diversité des styles architecturaux qu'on offre à votre curiosité : « un manifeste de l'Art Déco » avec la Villa Leihorra, une église Saint-Vincent « unique en Pays basque », avec son clocher octogonal, un fort de Socoa, bâti par Vauban sur ordre de Louis XIV...

Le cadeau de Mazarin à Louis XIV

Vous n'êtes pas au bout de vos (joyeuses) peines car vous dégoterez aussi un phare surprenant (photo), de style néo labourdin (style basque) ainsi qu'un couvent des récollets dont le puits a été offert par Mazarin à Louis XIV (encore lui !) pour son mariage avec l'infante d'Espagne. Le cardinal, avec son petit présent sous le bras, voulait aussi saluer la paix franco-espagnole qu'il avait négociée lors du Traité des Pyrénées.

Copulations complexes

La femme de Louis s'appelait Marie-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne (les mariages et copulations made in royauté sont toujours compliqués à suivre !). En fait, « les époux sont cousins des deux bords – explique l'excellente revue Hérodote – Louis XIV a pour mère Anne d'Autriche, sœur du roi d'Espagne Philippe IV de Habsbourg. L'épouse de ce dernier, Elisabeth de France, est la mère de Marie-Thérèse d'Autriche mais aussi la sœur de Louis XIII, père du marié ». On s'y perd !

Boléro, izzara et soleil couchant

Tout ça pour vous dire qu'ils se marièrent à Saint-Jean-de-Luz et eurent beaucoup d'enfants – dix ! – et que Mazarin, venu assister à la noce, logeait dans une maison de Ciboure où naquit 215 ans plus tard un célèbre compositeur : Maurice Ravel. Lequel Momo composa un Boléro dont on ne se lasse pas, magnifique bouquet de notes à humer sur la plage, au soleil couchant, en sirotant une izzara. Notez que deux villages vacances Cap France siègent dans ce coin de France : Les hameaux de la Chalosse, à Cassen (Landes) et, un peu plus loin (150 km), Arriu Mage, à Bielle (Pyrénées-Atlantiques).

Entre Lyon et Grenoble, chez Hector Berlioz

Parmi ces lieux où les fantômes sont aussi d'immenses compositeurs, vous disposez de l'Isère. Arrêt à La Côte-Saint-André, au cœur d'un pentagone dont les pointes se nomment Lyon, Saint-Étienne, Valence, Grenoble et Chambéry. C'est ici qu'est né l'auteur, entre autres merveilles, de la Symphonie Fantastique. Sa maison natale est aujourd'hui un musée labellisé Maison des illustres, « qui a conservé sa forme originelle, peu différente de celle qu'a connue le jeune Berlioz ».

Entre Melun et Sens, chez Claude Debussy

À une quarantaine de kilomètres du village vacances La Vallée de l'Yonne, situé à Armeau, vous cueillerez une atmosphère douce, belle et campagnarde, la même (ou presque) que celle qui caressait les oreilles de Claude Debussy. Lui, était Yvelinois. Sa première épouse, Marie-Rosalie Texier alias « Lilly », était de Villeneuve-la-Guyard. Elle était née dans une maison modeste où le couple viendra régulièrement au cours des étés 1901 à 1903.

Grand air et humour vachard

Lilly était souffrante et revenait ici engranger du grand air. Debussy l'accompagnait, composait plusieurs de ses très célèbres œuvres, dont « La mer », et écrivait à ses potes. L'humour, parfois vachard, arrosait, de-ci, de-là, ses lignes, comme ce jour où il relate à son correspondant que sa Lilly va mieux. Puis il ajoute : « Si elle n'a pas encore le teint fleuri d'une fermière, elle en a du moins les attributions, passant sa vie parmi les bêtes qui, dans ce pays comme dans bien d'autres, sont très supérieures aux gens... ». Personne ne lui a gardé un chien de sa chienne. Ici, a même été créée l'association des amis de Claude Debussy qui entend bien, de cette maison paysanne, en faire un musée.

V.H. / Crédit photo : ciboure-paysbasque.com

Partagez

+ d'articles...