Ces bijoux de musées de Province

Hors de Paris, point de salut en matière d'expositions prestigieuses ! Voilà une opinion bien fade et heureusement dépassée. Il suffit de faire un rapide tour en province pour s'en convaincre... et s'offrir quelques idées de destinations de vacances ou de week-end prolongé (c'est la mode en ce moment !).

À Rodez, au musée Soulages

Pendant six mois (jusqu'au 20 mai 2018), le musée aveyronnais vous offre la possibilité de redécouvrir l'un des plus célèbres architectes, Charles-Edouard Jeanneret-Gris, dit Le Corbusier. On le connaît pour sa création des unités d'habitation (Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, Briey, en Meurthe-et-Moselle...) mais il fut, plus largement, un révolutionnaire des codes de l'architecture et de l'urbanisme, sans doute l'un des concepteurs les plus adulés et les plus détestés.

Le Corbusier et son atelier de la recherche patiente

Ce que vous verrez à Rodez est spécifique puisque l'exposition a été bâtie précisément pour le musée Soulages, en relation étroite avec la fondation Le Corbusier. L'exposition « L'atelier de la recherche patiente – Un métier » s'articule autour de l'ouvrage testamentaire de Le Corbusier. Publié en 1960, ce livre donne à voir l'étendue de son cheminement intellectuel et plastique, souvent réduit à tort à l'architecture seule...

À Marseille, au Mucem et au Centre de la vieille charité

Avis aux amateurs de Picasso ! Prenez la route pour Marseille, dont deux musées, le Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem) et le Centre de la vieille charité, mettent à l'honneur l'artiste jusqu'au 24 juin 2018 et nous le font découvrir sous d'autres angles. Au Muceum, vous allez goûter le Picasso des ballets russes : « Les liens privilégiés qu'entretient Picasso avec les arts et traditions populaires apparaissent de façon spectaculaire dans son travail de scénographe et de costumier pour la compagnie de Serge Diaghilev, les ballets russes ».

L'étendue de la curiosité de Picasso

Au Centre de la vieille charité, ce sont plus de cent chefs d'oeuvre que vous allez retrouver ou découvrir, « peintures, sculptures, assemblages, dessins, en dialogue avec la collection de cartes postales de l'artiste et des œuvres maîtresses des musées de Marseille. Elle rend compte de l'étendue de la curiosité de Picasso ».

À Lyon, au Musée des confluences

L'exposition sur Hugo Pratt vient d'ouvrir et se poursuit jusqu'en mars 2019. Ici, on vous propose un voyage magnifique dans l'univers du papa de Corto Maltese, « incarnation parfaite de l'anti-héros ». Une exposition baptisée « Lignes d'horizons », qui vous emmène en voyage et que vous pouvez découvrir en partie sur ce site. C'est promis, il n'y a pas que les amateurs de BD qui vont aimer...

À Brest, au musée des Beaux-Arts

Jusqu'au 18 juin, le musée breton propose une exposition très originale pour fêter ses 50 ans : « Anatomie du musée ». Elle retrace l'ensemble des collections qui sont venues enrichir le lieu depuis 1875, et plus particulièrement depuis 1968, année de création de l'actuel musée. « Ces collections sont le reflet de la métropole qui l'a vu naître : des œuvres riches et variées, venues du monde entier, un regard porté vers la mer, l'horizon et les voyages ». C'est toute l'histoire « mouvementée d'un musée atypique » que vous allez approcher, tout ce qui fait finalement son identité, ainsi que les coulisses d'un espace culturel d'ampleur.

À Metz, les couples de créateurs

Géniale expo intitulée « les couples modernes ». D'art et de création, il est ici question à travers ce qu'un couple peut produire. Le Centre Pompidou-Metz nous propose, en relation avec le Barbican Centre de Londres, une descente dans le quotidien de quelques couples mythiques, « officiels, clandestins, exclusifs ou libres » et évoque « le processus créatif généré par les relations amoureuses ». Jusqu'au 20 août, venez dialoguer avec Pablo Picasso et Dora Maar, Georgia O'Keeffe et Alfred Stieglitz...

À Valenciennes, une expo unique au monde

On lit le monde et son histoire, souvent, à travers des écrits ou des images. Mais les objets parlent aussi... et parlent beaucoup ! « Du galet de Tanzanie, datant de deux millions d'années avant notre ère, aux lampes solaires actuelles, les objets font réfléchir, interrogent, enchantent ou amusent ». Donc, si le cœur vous dit d'être enchanté, direction Valenciennes jusqu'au 22 juillet, faites une halte au Musée des Beaux-Arts qui suggère à votre regard 100 pièces issues du British Museum relatant l'histoire du monde.

V.H.

En mai, offrez-vous un week-end prolongé dans nos villages vacances !

Partagez

+ d'articles...