Pourquoi des bonnes résolutions ?

C'est un incontournable d'une année qui démarre : prendre des bonnes résolutions. Ça agace ou ça amuse, ça marche ou pas, mais en tout cas la tradition perdure. Au fait, savez-vous quelles sont les résolutions que les Français prennent en priorité ?

Se fixer un objectif

Certaines sont directement liées aux excès des fêtes. On décide souvent d'entamer un régime, de manger moins gras, de dormir mieux, de faire plus de sport. Les spécialistes conseillent toutefois de ne pas partir la fleur au fusil mais de se fixer un objectif raisonnable (par exemple en nombre de kilos à perdre) et éventuellement un calendrier.

Faire des choix

Il est aussi recommandé de faire des choix afin de ne pas surcharger votre agenda. Une bonne résolution correspond souvent à une nouvelle habitude à prendre ; vous pouvez donc décider de remplacer deux heures de télé par jour par une heure de marche + une heure de télé. D'ailleurs, regarder moins la télévision et moins se connecter aux réseaux sociaux sont des résolutions fréquemment citées dans les enquêtes.

Se mettre (ou pas) la pression

Autre conseil dégoté sur les sites de coach : afficher vos ambitions, pour vous, mais aussi éventuellement pour les autres. Il s'agit là de partager votre objectif et les différentes étapes qui vous y conduisent. Certains suggèrent de le faire sur les réseaux sociaux, histoire de vous mettre la pression, tandis que d'autres vous invitent à vous libérer de cette pression, à prendre le temps pour adopter un nouveau rythme en mode perso. C'est à vous de voir...

Les plus et les moins

En gros, les bonnes résolutions peuvent se résumer à une affaire d'équilibre. Dans un programme de la semaine, doivent cohabiter des plus et des moins : moins de tabac, moins d'alcool, moins de cafés, plus de temps libre, plus de rencontres, plus de découvertes. Mais attention à ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre. Vouloir en même temps arrêter de fumer, faire du jogging et entamer un régime alimentaire peut conduire à un découragement rapide. Là aussi, c'est une histoire de choix, de priorités.

Plus de famille

Parmi les stars des bonnes résolutions, on trouve la famille. De nombreux Français veulent lui consacrer plus de temps. « Dans bien des cas – écrit Denis Peiron dans La Croix du 2 janvier 2019 – un simple réaménagement de l'emploi du temps familial ou le fait de désinscrire son enfant d'une énième activité source de contraintes démesurées suffisent à apporter à tous un peu d'oxygène ».

Changer tout, oui mais...

Changer de travail, ou carrément changer de vie, est souvent la source de grandes satisfactions. Mais cela ne s'improvise pas au lendemain d'une gueule de bois. « Cette année, c'est décidé, je crée mon entreprise », « ras-le-bol des cadences infernales, demain je demande un mi-temps à mon patron », « Et si on partait vivre à la campagne »... Le dire, c'est bien. Le faire, c'est un peu plus compliqué.

Musculation mentale

Une telle décision n'est que le début d'une longue (dé)marche souvent semée d’embûches. Tout cela se prépare et s'organise... et pour certains, ça marche ! Il y a plusieurs carburants dans le moteur des bonnes résolutions : l'envie, la volonté, la persévérance, le temps... « La volonté est une ressource mentale extrêmement limitée qui se travaille progressivement comme la musculation », rappelle l'auteur d'une étude menée en 2009 et publiée dans le Wall Street Journal.

Ne jamais prendre de nouvelles résolutions

Une autre étude, conduite en 2007 par un psychologue de l'université de Bristol, jette un petit froid : la réalité est que « 88% des résolutions de la nouvelle année échouent ». Donc, de deux choses l'une : ou vous serez dans les 12% qui réussissent (bravo !) ou vous êtes de ceux qui ne prennent jamais de bonnes résolutions !

L'amour, toujours l'amour

France 3, en puisant dans les archives de l'INA, a récemment publié un top 10 des bonnes résolutions des Français. Il montre que nos envies ont peu évolué sur les trente dernières années : « C'est bien souvent l'amour qui culmine en tête (…) L'autre espoir récurrent, c'est de gagner plus d'argent, de mieux vivre, payer moins d'impôts, la baisse de l'essence, plus de loisirs. La santé apparaît aussi dans le top 10. Plus contemporaine, l'envie de se libérer des réseaux sociaux fait son entrée dans le top 10 des bonnes résolutions ».

Bonne année Albert

Que vous en preniez ou pas, que vous réussissiez ou non, soyez heureux et répandez le bonheur autour de vous, ça rend heureux ! « Le bonheur est la seule chose qui se double si on le partage », disait Albert Schweitzer. Bonne année Albert, bonne année à tous.

V.H.

Partagez

+ d'articles...