Réhabiliter l'automne

Top, c'est parti ! Nous voilà ce week-end dans le sas d'entrée de l'automne, une saison mal jugée, souvent assimilée à la mélancolie, voire à la mort. L'automne est pourtant une flamboyance, où l'on s’enivre de couleurs chaleureuses, de splendides parfums, de sensations veloutées.

Inutiles crottes de chien

En fouillant bien, on trouve encore quelques bizarreries de ce genre (celle-ci est prélevée sur le site Zicabloc.com) : « L'automne, c'est un peu la saison la plus inutile. On ne peut pas encore faire du ski, on ne peut plus sortir en tee-shirt, impossible de faire 100 mètres dans la rue sans marcher sur un marron ou une déjection canine planquée sous une feuille ».

Arrière-été

Le « magazine musical au ton décalé » nous offre ensuite une intéressante sélection des meilleures chansons d'automne. Un top 10 qui résume bien nos préjugés sur l'arrière-été et nous sert la mort (« Les feuilles mortes » d'Yves Montand), la lassitude (« L'automne est las », by Manu Chao) ou la maladie (avec « Je suis malade » de Serge Lama).

Vendanges et poêlées

OK, les feuilles tombent et les grippes remontent au créneau. Mais l'automne est aussi synonyme d'événements joyeux. Ayez-en le cœur net en inscrivant sur un moteur de recherche le mot-clé « automne ». Tombent sur votre écran quelques gaietés du genre châtaignes, poêlées de champignons, pommes, poires, raisins, vendanges, prunes, beaujolais, noix et noisettes.

Après l'effort (de l'été), le réconfort (de l'automne)

La gastronomie d'automne est lumineuse, « réconfortante » dit le site Croquonslavie.fr. Elle est mitonnée en chœur par des veloutés de panais, des tartes aux poireaux, des tourtines aux champignons, des risottos à la citrouille, des clémentines chocolatées, des crumbles aux poires et des tartes aux raisins.

Chauds, chauds, chauds, les chrysanthèmes

L'automne est la saison de la Toussaint et de la fête des morts, et tout ça renforce l'idée de saison triste. De plus, le mot « monotone » sonne comme « automne » et ça ne facilite pas la tâche des militants de l'automne. Pourtant, la visite d'un cimetière (qui se pratique en toutes saisons) peut être un heureux moment, fait de rencontres, de retrouvailles, de découvertes, un temps de fidélité. Quant aux chrysanthèmes qui inondent novembre, n'oublions pas que leur racine nous renvoie à « la fleur d'or », chaude et cordiale comme le soleil.

Salade de sondages

Si on fait un mélange des sondages sur la saison préférée des Français, grosso-modo l'été et le printemps se tiennent au coude à coude et en tête. Mais ils sont suivis par l'automne, très largement devant l'hiver. Peut-être est-ce le charme de la randonnée automnale qui explique ce résultat. Une marche en forêt à l'automne dévoile des parfums étonnants (surtout le matin), et je ne parle pas du chant des feuilles mortes qui craquent sous la semelle.

Au ministère de l'automne

Le côté triste de l'automne, finalement, se trouve principalement au ministère des Finances. L'automne est une grande saison de l'impôt, et ça ratisse, et ça ratisse... Quant à la rentrée des classes (accueillie diversement dans l'armada des bambins), rappelons qu'elle est un événement estival (de la fin de l'été, oui, mais quand même!). L'automne, au contraire, est le temps des premières vacances après les grandes... et c'est dans un mois tout juste.

V.H.

Partagez

+ d'articles...