Mystérieux rochers de Rothéneuf

Parmi les nombreuses et brillantes réputations de Saint-Malo, on trouve quelques grands aventuriers et écrivains. Ils sont nés dans la ville d'Ille-et-Vilaine. Ils y ont puisé leur inspiration ou la force de partir en conquête.

Cartier, l'explorateur

Le plus célèbre des « people » malouins est Jacques Cartier. L'explorateur et navigateur était un homme fidèle : à Saint-Malo, il est né en 1491, à Saint-Malo, il est mort en 1557. Entre temps, il voyage. On connaît notamment ses virées vers l'Amérique, à partir de 1534, pour le compte du roi François Ier. Leur objectif était de trouver des passages vers l'Asie.

Chateaubriand, la belle plume

Jacques Cartier, en 1535, découvre la région de Québec, qu'il nomme « Canada » (à Montréal, un pont et une place portent aujourd'hui son nom). Découvreur, Cartier était aussi une plume, connu notamment pour ses récits de voyage. Saint-Malo a enfanté d'autres très belles plumes, parmi lesquelles François-René de Chateaubriand, souvent décrit comme « l'initiateur de la prose lyrique du romantisme ».

L'éternel bruit de la mer

Comme son concitoyen Cartier, Chateaubriand avait plusieurs cordes à son arc. Il fut écrivain, grand voyageur, ministre de Bonaparte, ambassadeur à Londres. Né à Saint-Malo en 1768, il y est enterré pour « être éternellement – disait-il – tourné vers la mer et la tempête dont le bruit berça mon premier sommeil ».

Chez l'abbé Fouré

La tombe de Chateaubriand a été classée Monument historique en 1954. En revanche, les rochers de Rothéneuf ne le sont pas, ce qui paraît étonnant et même injuste. Voilà un autre fameux bonhomme de Saint-Malo : l'abbé Fouré, dont le vrai nom était Adolphe Julien Fouéré, créateur de ces surprenants rochers sculptés (photo).

Pompier ou vicaire

Adolphe Julien naît en 1839 à Saint-Thual, entre Saint-Malo et Rennes, commune connue pour avoir voulu être « micronation indépendante ». Il se destine à un avenir religieux, entre au grand séminaire de Rennes et se voit nommé d'abord à Paimpont... non comme pompier mais comme vicaire. Il aura ensuite la charge des paroisses de Guipry, Forges-la-Forêt et Langouët, toutes en Ille-et-Vilaine.

Curé atypique

Adolphe est un curé atypique, « social », « militant », défendant par exemple quelques mouvements de grève. Mais sa hiérarchie ne l'entend pas de cette oreille (d'autant qu'Adolphe est sourd !) et lui demande d'abandonner son ministère et de se retirer, et ceci malgré les pétitions des paroissiens en sa faveur. Et le voilà qui arrive en 1894 à Rothéneuf (aujourd'hui quartier de la commune de Saint-Malo).

Une œuvre gigantesque

Résidant dans une petite maison en bord de mer, dite « la Haute Folie », le curé démissionné entreprend alors une œuvre gigantesque : sculpter 300 statues sur les rochers de granit dominant la mer. Jusqu'à sa mort, en 1907, il burinera, martèlera, sculptera, avec des inspirations diverses, des saints, des scènes de la vie quotidienne, des animaux, des pirates, des hommes célèbres, dont Jacques Cartier, mort dans ce même quartier de Rothéneuf, dans son manoir de Limoëlou (aujourd'hui musée Jacques-Cartier).

Élan spontané

On ne sait pas vraiment ce que sculptait « l'ermite de Rothéneuf ». Il n'a pas laissé d'écrits expliquant la signification de l'ensemble de son œuvre. « Elle semble être de l'ordre de l'élan spontané. Il travaillait frénétiquement en se laissant guider par le relief de la falaise », disait récemment le responsable du site au magazine Géo. Précisons que le site est privé et son entrée payante (2,50€).

Art brut

Certains ont tenté d'interpréter autrement la globalité des sculptures. Il pourrait s'agir de l'histoire d'un groupe de contrebandiers « en train d'expier leurs péchés sous la torture ». Une version contestée. Ce qui est sûr, c'est que l'endroit est à voir absolument, tant il est étonnant. Les amateurs d'art brut (dans lequel on range l'abbé-sculpteur) seront tout particulièrement intéressés par la visite. Subjugués...

V.H.

À proximité de Saint-Malo, découvrez les villages vacances Ker Al Lann (Dinan) et Roz Armor (Erquy)

Partagez

+ d'articles...