Se protéger de la canicule : les bons plans 100% bio en Normandie

Ce n'est pas un scoop, nos étés seront de plus en plus chauds. De nombreux sites nous indiquent les bons réflexes à prendre, en vacances ou sur la route. Parmi les solutions naturelles pour se protéger de la canicule, il y a la Normandie. Voici quelques idées pour faire d'une pierre deux coups : des vacances éco-responsables et à la fraîche.

Un voyage au vert, à l'ombre des parcs et forêts. Une virée sous terre, dans la glacière de Caen

Vous l'avez sans doute entendu, quelques médias, en cas de canicule, conseillent de rejoindre le supermarché climatisé le plus proche. Admettons... à condition de ne pas en sortir avec un caddie plein d'emballages plastiques. Préférez la climatisation naturelle des parcs et forêts ! La Normandie est réputée pour sa mer, ses falaises, ses plages, ses vergers et vertes prairies, elle compte aussi de belles forêts, dont celle de Cerisy, sur la Manche et le Calvados. Autrefois propriété des ducs de Normandie, elle est aujourd'hui doublement classée : zone Natura 2000 et Réserve Naturelle nationale. Demandez conseil à vos guides dans les villages Cap France, ou dans les offices de tourisme, et établissez une petite liste des parcs, urbains ou ruraux, offrant une ombre paisible. Il y a un parc très particulier à Caen, dans le quartier Saint-Paul. Il est aussi l'entrée de la glacière de Caen, visite recommandée en cas de fortes chaleurs... et rafraîchissant aussi la mémoire. Ce site enterré, jusqu'à 12 mètres de profondeur, servait au stockage des aliments. Il fut aussi utilisé par les habitants de la ville pour se protéger des bombardements allemands en 1944.

Randonnées au bord de l'eau : près des boucles de la Seine et les méandres de l'Orne

Pour poursuivre sous terre, vous pouvez aussi prendre le frais en visitant le Souterroscope des Ardoisières, à Caumont-L'Eventé, au sud de Bayeux. Ancienne mine d'ardoise, elle est désormais un site touristique préservé, où « le visiteur devient un mineur découvrant des salles souterraines grandes comme des cathédrales ». Autre ancien site industriel, la carrière d'extraction de la craie, à Orival, près de Rouen. Vous découvrez des cavités, maisons troglodytes et même une église semi-troglodyte (partiellement encastrée dans la roche). Ici, plusieurs points de vue conduisent vos yeux sur l'une des célèbres boucles de la Seine. Vos pieds vous disent de les rejoindre. Balades bucoliques en vue. Plus proche des villages vacances de Normandie (quatre sur cinq sont dans le Calvados) : le fleuve Orne. Après une promenade sur le circuit des méandres de l'Orne, le verdict est tout aussi gai et frais.

Cinq villages vacances les doigts de pied dans l'eau : le vrai tourisme vert et bleu !

Sous de fortes chaleurs, la proximité de la mer et le vent apportent une énorme bulle d'oxygène. On respire mieux. En Normandie, deux résidences vacances Cap France sont à cinquante mètres de la plage (le Bois flotté, le Home du Cotentin), les trois villages vacances sont carrément sur la plage (Bon Séjour la plage, les Tourelles, Sweet Home). Nul besoin de bagnole surchauffée pour aller se baigner, l'accès à la fraîcheur est direct. Cette hyper-proximité du bord de mer permet aussi une pratique développée des activités aquatiques : char à voile, marche aquatique, paddle, randonnée sur le littoral... non, je n'oublie pas de parler des piscines des villages vacances, elles vous reçoivent, par exemple, pour des séances d'aquagym (les Tourelles) ou d'aquaforme (Bon Séjour la plage). Pour se protéger de la canicule, on peut aussi participer soi-même – même si c'est une goutte d'eau dans la mer – à la lutte contre le réchauffement climatique et à la protection de notre environnement naturel. Cap France est engagé ! Utilisation d'énergies renouvelables, hébergements éco-responsables, défense de l'économie locale, tris sélectifs, quelques exemples d'actions menées... qui ne gâchent rien de vos vacances, bien au contraire. Les villages vacances Cap France les plus engagés sont labellisés Chouette Nature.

Vianney Huguenot, journaliste hexagone-trotter

Partagez

+ d'articles...