Tout autour de Ramonchamp

Quatrième étape de notre virée sur les sites Cap France du Grand-Est. Nous nous posons aujourd'hui au villages vacances des 4 Vents, à Ramonchamp, au sud des Vosges, posé sur ce qu'on appelle « le midi de la Lorraine ».

Nature préservée et sauvage

Je n'aurai pas grand mal à vous convaincre qu'un séjour ici est de l'ordre du paradisiaque. L'air est bon, la gastronomie authentique, les possibilités de randonnées multiples (et adaptées à tous, du grand sportif au bambin), la nature préservée et souvent sauvage.

Le géant des Vosges

Ajoutons que l'équipe des 4 Vents est top-sympa et qu'ici naquit (preuve de l'air très sain) « le géant des Vosges ». On l'appelait Anak, son vrai nom étant Jean-Joseph Brice. Avec 2,45 mètres, il est dans le top 10 des plus grands hommes du monde. Le plus grand est un Américain de 2,72 mètres (et je ne compte pas les personnages bibliques ou légendaires, dont le big Goliath qui se trimbalait avec ses presque trois mètres).

Belfort, Colmar, Épinal, Vesoul pour voisines

Au milieu d'un carré composé de Belfort, Colmar, Épinal et Vesoul, la commune de Ramonchamp est au cœur d'idées variées de découverte. Je vous propose trois circuits, dans un rayon d'une soixante de kilomètres. Bien sûr, vous pouvez raccourcir ces circuits, les rallonger, les mélanger, faites comme bon vous semble.

Au Val d'Ajol, la foire aux andouilles

Démarrons par le nord et l'ouest. Très vite, histoire de vous mettre en appétit, vous arrivez au Val d'Ajol (à 25 km de Ramonchamp), réputé pour sa foire aux andouilles, bientôt bicentenaire. Cette grande fête, alliant tradition, bonne bouffe et bonne humeur, est fixée depuis 1831 au 3e lundi du mois de février (en fait, samedi, dimanche, lundi) et tombe donc pendant les vacances d'hiver.

Ça fleure bon le Second Empire

Repu, vous pouvez ensuite aller prendre les eaux à Plombières-les-Bains (à 38 km de Ramonchamp), ville thermale à haute valeur historique. Ce sont les Romains qui ont percé le mystère de l'eau chaude. L'histoire est racontée comme une légende : un des chiens des Romains perdu en forêt est revenu tout mouillé... et fumant ! Napoléon III sera un acteur important de la renommée de cette ville, qui fleure bon le Second Empire.

Le palais abbatial de Remiremont

À 14 km de Plombières, en remontant vers le nord, voici Remiremont, magnifique ville décorée de son palais abbatial, de ses arcades, ses fontaines, ses deux musées, dont celui de Charles Friry, historien, archéologue et collectionneur d’œuvres d'art. Parmi celles que vous découvrirez à Remiremont : un tableau du maître Georges de La Tour (Lorrain d'origine), dont l’œuvre a été dispersée et dont la paternité de certains de ses tableaux ont été attribués à d'autres artistes.

La Cité de l'image

Un saut par Épinal est le bienvenu. La capitale des Vosges offre à votre curiosité un joli panel de merveilles : des vestiges du château qui dominent la ville à la vaste Maison romaine (classée dans le registre des « folies ») en passant par l'étonnante tour chinoise, le petit port (très charmant), le musée d'art ancien et contemporain et bien sûr le musée de l'image « qui propose un large regard sur l'image populaire d'hier et d'aujourd'hui ».

Forêts de feuillus et tradition verrière

Pour revenir à Ramonchamp, je vous conseille un écart à l'ouest. Stoppez dans la région de Darney, dotée d'une des plus belles forêts de feuillus d'Europe (beaucoup de chênes qui font les tonneaux) et d'une grande tradition du verre. A voir et visiter à Darney, une célèbre et très ancienne fabrique de couverts (depuis 1862). À Passavant-la-Rochère (Haute-Saône), à 15 km de Darney, vous pouvez également visiter la verrerie de la Rochère et profiter de son magasin d'usine.

Immense verger de cerisiers

Pour ceux qui ont acheté des petits verres (à gnôle !), rentrez à Ramonchamp en passant par Fougerolles (30 km de Ramonchamp), réputée pour sa cerise et son kirsch : « au printemps, la région est un immense verger où la marée blanche précède le temps des cerises », lit-on sur le fascicule de l'office de tourisme. Et c'est vrai, et c'est beau, et c'est bon ! À manger sans ambages mais à boire avec modération !

Dans la Haute-Patate

Le parcours numéro 2 va nous balader encore en Haute-Saône. Ramonchamp est limitrophe de ce département parfois nommé « la Haute-Patate » (un sobriquet attribué pour son caractère et ses terres agricoles). On fera aussi un bout de route sur le Territoire de Belfort. Partons d'abord en direction d'un grand incontournable de cette région du sud des Vosges : le plateau des mille étangs.

Fascinant plateau des mille étangs

C'est d'une beauté presque indescriptible ! Quand vous arrivez au village vacances des 4 Vents, vous demandez le guide Jérôme Gerber. Il vous en parle amoureusement. Surtout, il vous y emmène. C'est tout le bonheur que je vous souhaite. « Des landes, des prés, des forêts, entremêlés de ruisseaux et de plans d'eau en font une région fascinante, rattachée au Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges », vous promet l'office de tourisme des mille étangs.

Chez le Sapeur Camenber

Sur ce plateau magique, vous êtes à une vingtaine de kilomètres de Ramonchamp et à 10 km de Ronchamp et de la chapelle bâtie par Le Corbusier. Vous pouvez alors pousser jusqu'à Lure (Haute-Saône), et voir « la cité du Sapeur Camenber », l'un des tout premiers personnages de BD, aujourd'hui emblème de la ville.

Circuit minier de Giromagny

On arrive en Territoire de Belfort. Si vous êtes en mode GR 5 (le sentier de Grande Randonnée qui va de Rotterdam à Nice en passant par les Vosges, le Jura et les Alpes), vous franchirez peut-être la porte de Giromagny (à 30 km de Ramonchamp). Profitez-en pour découvrir le circuit minier, il vous plonge dans une histoire faite de zinc, de cuivre, d'argent et même un peu d'or.

Du ballon d'Alsace au pays de Cloclo

Sur la route qui vous ramène au village vacances des 4 Vents, plusieurs haltes sont intéressantes. Au col du Ballon d'Alsace (l'un des sommets des Vosges, à 1247 mètres), demandez les panoramas, ils valent le coup (et c'est gratos !). Vous arriverez ensuite à Saint-Maurice-sur-Moselle, la bourgade où naquit le patron de l'UEFA, Jacques Georges, et où se baladent quelques racines familiales de Claude François (son arrière grand-père, Nicolas-Joseph François, est né et a vécu ici avant de partir en Egypte).

Haut-lieu du théâtre populaire

À Saint-Maurice, procédez à un petit pas de côté (3 km) et ralliez Bussang dont l'histoire se confond souvent avec celle du Théâtre du peuple. Le lieu est connu dans le monde entier, cité comme un grand rendez-vous du théâtre populaire. On doit ce théâtre en pleine nature à Maurice Pottecher : « dès les origines [en 1895], Maurice Pottecher voit dans ce dispositif unique un moyen de régénérer le théâtre de son temps et de lui rendre son authenticité ».

Du haut de ces mines, deux siècles d'histoire nous contemplent

Après Bussang, les amateurs d'histoire industrielle pourront s'offrir une halte au Thillot (à 3 km de Ramonchamp), connu aussi pour son activité minière. Vous avez la possibilité de revisiter ce moment d'histoire, notamment dans des galeries. Un passage par la Maison des Hautes-Mynes permet de constater l'ampleur, à la fois technique et historique, de ce gisement de cuivre, exploité par les ducs de Lorraine pendant deux siècles.

Mille plaisirs, mille et une racines

Le troisième parcours que je vous suggère est partiellement Alsacien. Vous pouvez le suivre en démarrant par les deux principales stations de ski des Vosges (où l'on ne fait pas que skier, mille plaisirs vous attendent, été comme hiver) : La Bresse (à 19 km de Ramonchamp) et Gérardmer (à 29 km). Et selon un coup quasi imparable, vous serez d'abord passés par Cornimont et (j'espère) par son très chouette musée des Mille et Une Racines : « petits, grands, venez découvrir les œuvres féeriques tirées des forêts vosgiennes ».

Montaigne et le grand cru de Thann

Le mieux est de redescendre par l'Alsace avec, par exemple, pour étapes : le sommet des Vosges, le Grand Ballon, puis la ville de Thann (Haut-Rhin, à 38 km de Ramonchamp). Thann est l'une des 107 communes françaises intégrées au réseau des « Plus Beaux Détours de France ». Thann est aussi un départ de la Route des vins d'Alsace. Son vignoble du Rangen, classé grand cru, eut pour goûteur un fameux Montaigne.

En toutes saisons

En rejoignant Ramonchamp, vous serez à nouveau frappés par la multitude des lieux de balades et de découvertes, ouvrant tantôt sur de petits villages, tantôt sur de grands paysages. Toutes les saisons s'ouvrent aussi à vous. Et puisque la neige arrive, sachez qu'on la pratique sous des formes diverses dans cette région des Hautes-Vosges Alsaciennes : ski, raquette, luge... et même avec des chiens de traîneaux.

Tout autour du centenaire de l'armistice

Voilà qui nous conduit à cette grande histoire de la Première guerre mondiale. L'hiver de la première année du conflit fut si rude que les camions ne pouvaient pas atteindre les sommets vosgiens où étaient basés des soldats (le lieu était stratégique). Les gradés militaires cherchèrent une autre solution, avec des chevaux notamment, mais rien n'y faisait, impossible de ravitailler les sommets.

Ce qui inspira Jack London

Deux officiers français, connaisseurs de l'Alaska, ont alors l'idée d'aller chercher là-bas 450 chiens de traîneaux, ramenés dans les Vosges après bien des péripéties. Dans leur périple, les deux officiers seront aidés par le célèbre conducteur de traîneaux à chiens, Scotty Allan, celui qui inspira Jack London. Finalement, les chiens rallièrent les Vosges et se révélèrent particulièrement efficaces. Plusieurs d'entre eux seront décorés de la Croix de guerre.

V.H.

À Ramonchamp, découvrez le village vacances Cap France Les 4 Vents

Photo @ Quebec Original

Partagez

+ d'articles...