Hauts-de-France et Normandie : bon pour le tonus, le char à voile

« Arrête ton char à voile, Ben-Hur ! ». En poussant un peu le bouchon, on entend presque les Romains le chanter. Ce qui est sûr, c'est que la pratique du char à voile n'est pas récente. On dit que l'ancêtre le plus vénérable de l'engin est à dégoter dans l’Égypte antique. Les Chinois, au VIe siècle, ont élaboré des chariots poussés par le vent. 1000 ans plus tard, la mer du Nord voit apparaître le char à voile. Mais ce « navire sur roue » avait en ce temps un aspect pratique, servant principalement au transport. Le char à voile en tant que loisir et sport, procurant tonus et bien être, est plutôt natif de Belgique et du Pas-de-Calais.

Ludique et facile d'accès, le char à voile fait le bonheur de toute la famille, de 8 à 80 ans

Dans le Pas-de-Calais, non loin du village vacances Stella Maris (on est sur la belle Côte d'Opale), un certain Louis Blériot s'illustre dans le char à voile, qu'il nomme « aéro-plage ». Le célèbre aviateur vit à Hardelot et fait construire une vingtaine de machines en 1910. Il sera l'un des promoteurs du genre, son char à voile atteignant 100 km/h (le record mondial s'établit aujourd'hui à plus de 150 km/h). Cette anecdote aérienne m'avait été soufflée par François Garnavault, champion du monde de char à voile, que j'avais eu le plaisir de rencontrer lors d'un séjour au village vacances des Tourelles, à Asnelles-sur-Mer (Calvados), l'un des plus beaux spots de char à voile en France. François Garnauvault souligne l'aspect « ludique et facile d'accès » du char à voile, ce qui en fait un sport qu'on entame possiblement « dès l'âge de 7 ou 8 ans » et qu'on peut poursuivre (ou même débuter) autour de 80 ans. Si vous aimez les sensations fortes, le vent, la vitesse, la découverte de la nature autrement, l'air marin qui tonifie, allez-y ! Il existe toutefois quelques contraintes physiques : « On se fait un peu secouer – explique Richard Carlon, directeur technique de la Fédération Française de Char à Voile (FFCV), dans une interview à destinationsante.com – donc il ne faut pas avoir de problèmes articulaires. Et ce type d'activités est bien sûr contre-indiqué aux femmes enceintes. Il s'agit aussi de pilotage, à une vitesse assez élevée, donc la vue du conducteur doit être bonne ». Pour les seniors, l'activité est tout à fait possible. Selon la FFCV, « le char à voile permet d'entretenir le système musculo-squelettique, de travailler la coordination motrice, de conserver les capacités cognitives ; les fonctions cognitives diminuent essentiellement avec l'âge et le char à voile, qui demande anticipation, mémoire, attention, concentration et réflexion, est alors un véritable coach ». À noter également que le char à voile biplace, pour que des personnes handicapées puissent en profiter, se développe... doucement et on espère sûrement !

Le Touquet, Asnelles-sur-Mer, Saint-Georges-de-Didonne, les meilleurs spots de char à voile... sont près de Cap France !

Si on résume, le char à voile, c'est un engin roulant, composé de trois roues, un châssis, un siège, un mât, une voile. C'est une technique, qui consiste principalement à attraper le vent. C'est aussi un règlement : comme il y a un code de la route, il existe une sorte de code de la plage, pour gérer par exemple les croisements, les dépassements. C'est une activité pratiquée pleinement par certains, occasionnellement par d'autres : François Garnavault rappelle qu'en période de vacances, on peut se rendre dans un club et demander à tester ou s'initier au char à voile, sans jamais en avoir conduit préalablement (si vous êtes à Asnelles, son centre nautique est à quelques mètres du village vacances des Tourelles et il a récemment accueilli des Chinois venus s'entraîner). « Le carburant, c'est le vent » mais les grands espaces évidemment sont indispensables, rappelle le champion du monde. Dans les meilleurs spots français de char à voile, on retrouve donc naturellement la région d'Asnelles et ses 13 km de plage (l'Eurocup de char à voile vient de s'y dérouler), mais aussi la région de Cabourg (trois villages et résidence de vacances Cap France sont sur cette côte, Sweet Home, Bon Séjour la Plage et le Bois Flotté). Les Hauts-de-France forment une vraie ribambelle d'excellents spots, dont le secteur Stella-Plage / Le Touquet-Paris-Plage (village vacances de Stella Marris). La côte Atlantique ne manque pas non plus de lieux prisés par les pilotes de char à voile. Un exemple parmi des dizaines d'autres : Saint-Georges-de-Didonne et son ouverture sur l'estuaire de la Gironde. À Saint-Georges-de-Didonne (Charente-Maritime), le village vacances des Buissonnets vous suggère bien d'autres occasions de prendre l'air, l'eau et le vent dans un même mouvement : paddle, voile, bouée tractée... Aux Buissonnets, testez aussi la mouclade. Ça n'est pas du sport (encore que !) mais elle est ouverte aux initiés comme aux débutants. La mouclade est un plat typiquement charentais, fait de moules gratinées. Avec le char à moules, ne zappez pas l'instant Pineau des Charentes, en revenant d'une virée en char à voile, vous verrez, c'est décoiffant !

Vianney Huguenot
Journaliste, hexagone-trotter, également chroniqueur en radio et animateur en télévision, il sillonne la France depuis plus de vingt ans, alternant les coins méconnus et les pépites incontournables du tourisme français.

Partagez

+ d'articles...