Quelle station de ski alpin voulez-vous ? Familiale, pas chère, branchée, nocturne, écolo... ?

Premier constat : vous avez l'embarras du choix ! La France possède le plus grand domaine skiable du monde et plus de 200 stations de ski. Cinq massifs montagneux accueillent vos lattes, bâtons, bonnets et bonne humeur : Alpes, Pyrénées, Massif central, Vosges et Jura. Au fait, savez-vous combien de départements français bénéficient de stations de ski ? Il y en a 32 et Cap France est présent sur les deux tiers de ces départements. 36 des 90 villages et hôtels clubs Cap France sont en zone de montagne (les autres sont à la mer et à la campagne).

Dans les Alpes, à Tignes à l'Orée du lac, à Habère-Poche aux Cimes du Léman...

Les Alpes, au sud, au nord, sont un délice de diversité. De grandes stations branchées et réputées à l'international côtoient des sites plus modestes, discrets, au charme raffiné. Pour illustrer ces deux styles, voici Tignes et Habère-Poche, deux communes abritant des résidences de vacances Cap France : L'Orée du Lac, à 300 mètres des pistes, et Les Cimes du Léman, à côté de la station des Habères. Tignes-Val d'Isère (avec Val Thorens, Méribel, Avoriaz, Chamonix...) apparaît dans tous les classements des stations festives, dynamiques en vie nocturne, dotées notamment d'un programme de concerts étoffé. Si vous n'avez pas encore réservé votre séjour réveillon, pensez-y, « Tignes fête la nouvelle année en doudoune et moonboots sur le plus haut dancefloor outdoor d'Europe ! ». Mais il ne faut jamais s'arrêter à la première impression, Tignes est également classée dans les bonnes stations familiales, avec des terrains adaptés aux bambins. Le village vacances L'Orée du Lac dispose par ailleurs d'un club enfants (de 3 à 11 ans) avec par exemple des activités de luge et jeux de neige. Dans un genre plus doux, plus villageois, au cœur de la très belle Vallée Verte : la station des Habères, dans les Alpes du Léman.

Les stations les moins chères et les plus familiales : Cauterets, Gérardmer, Lioran, Ax-les-Thermes...

Cette station des Habères a obtenu des classements parmi les stations de ski françaises les plus économiques. Une étude récente (relayée par le journal Le Messager) la range même dans le duo des « stations les moins chères de France » (43,60 € par jour, par personne, hébergement et forfait ski compris). Apparaissent également dans le lot des domaines de ski économiques : les stations vosgiennes de La Bresse, à 55€, et Gérardmer, à 46€, situées non loin des villages vacances de La Bolle à Saint-Dié-des-Vosges et des 4 Vents à Ramonchamp ; le domaine de Cauterets, à 54€, dans les Hautes-Pyrénées, là où vous attend le village vacances Le Domaine de Pyrène. Bien classé aussi, le Lioran, dans le Cantal, à 70 km de La Chataîgneraie ou encore Ax-les-Thermes (Village Vacances Le Tarbesou). Certes, les classements sont toujours à prendre avec des pincettes et il faut notamment surveiller la date d'édition (car les choses évoluent) et le commanditaire de l'étude. Il existe aussi des labels qui vous permettent de faire un tri. Par exemple, le label « Famille Plus » (fondé par des associations de communes touristiques) valorisent les sites de ski alpin favorisant l'accueil des familles (infos, animations, tarifs, programmes de découverte et de sensibilisation à l'environnement...). Dans les Pyrénées, on en trouve quatre dont le Domaine des Angles (Chalet Ma Néou). Pour les séjours famille, la station des Fours, dans le Jura, est recommandée par Le Monde, qui la classe parmi « les stations idéales pour skier loin de la foule ». C'est un critère parmi d'autres. Vous pouvez donc aussi piocher dans les archives (récentes) des journaux. Le Monde affirme par exemple (dans un article de 2017), que la station des Cauterets, dans les Hautes-Pyrénées est « la plus thermale » de France. Autre labellisation, celle liée au changement climatique. Vous pouvez aussi opter pour un domaine de ski écolo ; il existe notamment le label « Flocon vert du développement durable » qui salue diverses actions : des toilettes sèches sur les pistes de La Bresse (Vosges), un centre interdit aux voitures à Avoriaz (Haute-Savoie), un télésiège alimenté par hydroélectricité, éolien et photovoltaïque au domaine des Carroz, dans le Grand Massif...

11% des Français pratiquent le ski alpin

Pour compléter vos recherches, n'oubliez pas d'aller jeter un œil (et même les deux 😎) sur le site Cap France qui propose en permanence des offres très intéressantes, des séjours thématiques ou séjours à la carte, séjours tout-compris, etc. Selon un mode de recherche simple, vous orientant vers les villages vacances et hôtels clubs, il vous précise aussi la proximité des pistes de ski alpin (et des autres). Selon le Ministère de la Jeunesse et des Sports, 11% des Français pratiquent le ski alpin (chiffres 2018). Et pourtant, celui qu'on nomme aussi le ski de descente a bien eu du mal à s'imposer. Le lobby des pays nordiques a longtemps empêché qu'il devienne un sport olympique. Il ne le sera qu'en 1936. Depuis, les skieurs alpins se rattrapent et s'en donnent à cœur joie... mais pas à pieds joints s'il vous plaît !

Vianney Huguenot
Journaliste, hexagone-trotter, également chroniqueur en radio et animateur en télévision, il sillonne la France depuis plus de vingt ans, alternant les coins méconnus et les pépites incontournables du tourisme français.

Photo © Tignes

Partagez

+ d'articles...