Quels sports pratiquer en hiver ?

Les vacances d'hiver approchent. Dès cette fin de semaine, la zone C met les voiles, suivie par la B puis la A qui reprendra le chemin du boulot le 8 mars. Ce mois du 8 février au 8 mars est une belle période de transition, où traditionnellement l'hiver tente de s'accrocher mais laisse les couleurs du printemps faire des apparitions. De nombreux villages vacances et hôtels clubs Cap France vous proposent des séjours tout compris, avec une diversité d'activités, en solo, en duo, en famille, en groupe, tenant compte d'une météo qui nous chante l'entre-deux, « entre les deux, mon cœur balance ». Au fait, faut-il faire du sport en hiver ? La question se pose. Beaucoup attendent le printemps pour s'y remettre, faisant rimer l'hiver avec couette et raclette. Et pourtant ! L'hiver est un excellent terrain de sports, à condition de bien se couvrir. En tous temps, « l'activité physique améliore la santé mentale. En hiver, le corps travaille davantage pour maintenir sa température et produit plus d'endorphines, hormones du bonheur. Le sport peut donc nous redonner le sourire et nous aider à faire face au blues de la période. La séance de sport hivernal favorise aussi la perte de poids. Une efficacité qui peut être une réelle source de motivation », nous dit Cécile Ouibrahim sur le site Bio à la une.

Voulez-vous une randonnée en fatebike (vélo à pneus surdimensionnés) ou en yooner ?

Et que faire ? L'hiver, autant que l'été, nous offre des idées de sport. Il y a les grands classiques, que vous retrouvez dans tous les villages vacances de montagne, ski nordique, ski de descente et dérivés (snowboard, monoski...), raquettes à neige, bob, luge et bien sûr randonnée... des activités idéales pour des sorties en famille. Les résidences de vacances Cap France à la montagne offrent une diversité qui vous permet d'accéder, entre autres, à des stations de sports d'hiver familiales : c'est le cas par exemple des 4 Vents dans les Vosges, des Cimes du Léman en Haute-Savoie, du Domaine de l'Adoux dans les Alpes de Haute-Provence ou du Duchet dans le Jura. En plus de la gamme des classiques, apparaissent sans cesse de nouveaux sports d'hiver, à pratiquer aussi en famille (« nouveaux sports » inventés parfois il y a longtemps mais popularisés tardivement). Au village vacances Le Salvagny par exemple, à quelques pas de la Réserve naturelle du Cirque du Fer à cheval, l'équipe Cap France vous propose les incontournables (randos, skis, raquettes, biathlon...) mais elle vous suggère aussi le fatebike. C'est un VTT à pneus surdimensionnés, idéal pour les terrains plus difficiles, faits de neige, de boue ou de sable. Il est pratiqué plus massivement depuis quelques années, bien qu'inventé sous d'autres formes (« vélo 4 saisons ») et pratiqué dès les années 80, notamment en Amérique du Nord. L'absence de neige dans certaines stations n'inquiète donc pas le fatebikeur (photo © Tourisme Saint-Donat Drôme), à moins qu'il soit un amoureux de la nature, sensible aux évolutions du climat. Pour la rando familiale, c'est encore mieux en yooner. Ce sport est une adaptation moderne d'un vieux moyen de transport sur neige, le paret ou luge savoyarde. C'est devenu un passe-temps ludique. C'est un petit banc monté sur une planche de ski avec un manche directionnel et un moyen de freinage. On le trouve à des prix raisonnables (moins de cent euros d'occasion). Selon les terrains de glisse, il est évidemment recommandé de porter un casque et des protections. Le Salvagny vous suggère aussi cette activité yooner/paret, ainsi que des constructions d'igloos (c'est aussi du sport!).

Que vous promettent les nouvelles glisses, paraski, speedriding, snowscoot, ski trikke, airboard, fuse snow, snake gliss ou serpent-luge ?

Dans la page dédiée aux séjours hiver tout-compris, vous notez également que plusieurs villages vacances ont intégré dans leurs programmes d'animation les  « nouvelles glisses ». C'est par exemple le cas du Chalet La Vigogne en Savoie, proposant aussi des balades avec les rennes. Qu'incluent ce qu'on appelle en général « les nouvelles glisses » ? Des sports plus ou moins récents, mais sortant des grands classiques. C'est par exemple le paraski (ou snowkite), mélange de ski et de parapente, fameux pour les chercheurs de sensations. À ne pas confondre avec le speed riding (ski et mini-voile) mêlant vol et glisse. Ce sont des sports qui nécessitent déjà un bon niveau au ski. On trouve des stages d'initiation dans de nombreuses stations, à Val d'Isère, Serre-Chevalier, la Clusaz... Vous avez aussi la possibilité de tester le snowscoot. Comme pour le snowboard ou le ski de descente, il faut une bonne descente pour bien le pratiquer et l'engin est facilement utilisable sur les remontées mécaniques. Pour dire les choses rapidement, c'est un peu un vélo (le cadre et le guidon y font penser) mais deux planches de ski indépendantes remplacent les roues... et il est inutile de crier au moniteur « passe-moi la selle »... il n'y en a pas ! Le snowscoot est une invention française et c'est Avoriaz qui fut la première station à accueillir ses compétitions. Assez proche du snowscoot, voici le ski trikke. La différence, c'est « la position des trois skis qui apporte le contrôle et la stabilité et permet de faire du carving (virage en étant très penché) ». Toujours pour les amateurs de sensations fortes, vous pouvez tester l'airboard, bien en vogue car ce sport de glisse touche des publics variés, jeunes et moins jeunes, skieurs et non-skieurs. C'est du sport parfaitement adapté à la famille ou à la bande de potes qui veut se marrer. Attention toutefois, il y a des risques, cette grosse luge gonflable peut prendre rapidement de la vitesse : « ça descend vite et au ras du sol, le vent, le frais, la neige fouettent le visage et les sensations sont au rendez-vous », écrit un journaliste-testeur de France Télévisions. On ne peut pas faire le tour de toutes les nouveautés (qui révèlent une belle inventivité), citons encore le fuse snow, mélange de skate et de ski (on aurait pu appeler ça le « skiate » 😎) : quatre miniskis sont implantés sous la planche de skateboard. Pour finir – et parce qu'on aime les ambiances conviviales chez Cap France – l'un des meilleurs sports collectifs sur neige est le snake gliss (on dit aussi quand on parle frenchy : serpent-luge) : comme un wagon de train, chaque luge individuelle peut être reliée à une autre, puis une autre et une autre encore... et le tout serpente sur les pistes. Bonne ambiance assurée.

Après l'effort, le réconfort... Barbecue sur les pistes de ski, espace bien-être, sauna, spa, hammam, repas régionaux, jeux-apéros...

L'une ne va pas sans l'autre. Une journée active et sportive est encore plus belle quand elle est ponctuée par un moment de joie ou de détente. Vous serez ravis de découvrir la palette très très large de ce que vous proposent les villages vacances Cap France pour « l'après-ski » (qui n'est pas qu'une paire de godasses). Le choix est vaste en bas des pistes : sauna, hammam et bassin relaxant au Gîte ou à Arc-en-Ciel Les Karellis, espace bien-être à Lou Riouclar ou la Lauza-Thabor, espace forme à la Pulka Galibier, jeux-apéros aux Cîmes du Léman, repas savoyards à Fleurs et Neige ou l'Orée du Lac, repas régionaux à l'Auberge Nordique, barbecue sur les pistes de ski au Bérouze, massages et soins au Domaine de l'Adoux, hydromassages, gommages et soins du visage au Domaine de Pyrène, excursions culturelles au Duchet, chiens de traîneau au Chalet la Vigogne, bains à remous et aquagym à l'Escandille, visite d'une ferme traditionnelle et nuit en refuge au Salvagny (où vous aurez le droit de chanter, c'est promis, « quand te reverrais-je, pays merveilleux... »*), stage de remise en forme pour adultes (13/15 mars) à la Bolle... tout ceci n'étant que quelques exemples. Bref, voilà du tout compris pour tous les goûts !

Vianney Huguenot
Journaliste, hexagone-trotter, également chroniqueur en radio, animateur en télévision et auteur au Petit Futé, il sillonne la France depuis plus de vingt ans, alternant les coins méconnus et les pépites incontournables du tourisme français.

(*) Connaissez-vous cette anecdote des Bronzés font du ski ?

On ne présente plus cet immense succès ciné et télé, devenu film culte : la bande du Splendid partie au ski. Parmi les scènes les plus mémorables, celle où Michel Blanc est seul sur son télésiège alors que la nuit tombe. Il chante en fait « Étoile des neiges », dont l'interprétation la plus célèbre est celle de Line Renaud. Sauf que le réalisateur, au final, a collé une autre bande-son (les fans des Bronzés font d'ailleurs remarquer qu'il y a une petite différence entre les mouvements des lèvres de Michel Blanc et ce que le spectateur entend). La raison du changement est budgétaire. Les ayant-droits ont réclamé une somme trop importante pour l'utilisation de cette chanson et le réalisateur s'est alors rabattu sur la rengaine « Quand te reverrais-je... », de Pierre Bachelet, qui signait aussi la bande originale du film.

Partagez

+ d'articles...