Top 22 de la France romantique (3e partie)

La Saint-Valentin approche (J-21) et vous recherchez un week-end en amoureux. Voici une sélection de lieux romantiques en France. Cap sur la France sensible et tendre, troisième partie : Montpellier, Chédigny, Montrésor, Valançay, Saint-Amour, Perpignan, Oléron et Boulogne-sur-Mer.

Dites-le avec des arbres... à Montpellier, à la boîte aux lettres des amoureux

Les forêts et jardins des plantes sont de fidèles amis des amoureux. Tendres, calmes et doux, ces lieux offrent des milliers d'idées de flânerie amoureuse. Partons à Montpellier dont le jardin botanique est le plus ancien de France. Créé en 1593, il fut d'abord un espace pour l'université de médecine, utile aux étudiants pour mieux connaître les plantes médicinales. Il porte toujours cette mission scientifique mais son horizon s'est élargi et les Montpelliérains et leurs hôtes viennent y faire le plein de sensations. Sur plus de 4 hectares, en plein cœur de la ville, vous découvrez ce site classé Monument Historique comptant « plus de 3 000 espèces et arbres multiséculaires, arbousier de Chypre, cèdre de l’Himalaya, gingko de Chine, marronnier de Californie, orme du Japon, palmier du Chili, sapin de Grèce... ». Bref, vous voyagez sur toute la planète pour pas un rond et avec un bilan carbone exceptionnel ! Une randonnée écolo et amoureuse, car vous allez tomber sur « l'arbre aux vœux », un filaire vieux de 400 ans, « célèbre pour la forme bosselée de son tronc, donnant d'innombrables cavités. Il est de tradition de déposer dans l'une d'entre elles un petit mot écrit sur un bout de papier. Selon le désir de chacun, le message peut être un mot doux destiné à celui ou celle aimée, ou tout simplement un souhait à réaliser ». Ainsi parle-t-on dans la capitale du Languedoc-Roussillon de « l'arbre à souhaits » ou de « la boîte aux lettres des amoureux ». L'amour, on le dit avec des fleurs mais aussi des mots, des arbres et même des preuves ! Au fait, savez-vous qui a dit « il n'y a pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour » ? C'est un poète nommé Pierre Reverdy et né pas très loin, à Narbonne. Le jardin botanique de Montpellier est chaleureusement recommandé pour un 14 février. Mais la Saint-Valentin, c'est comme les roses du poète François de Malherbe, elle vit l'espace d'un matin... et d'un soir, si affinités. Donc, l'extraordinaire jardin botanique de Montpellier, pensez-y au-delà du 14, au cours de vos prochaines vacances. C'est une super idée de sortie en famille, avec des possibilités de visites guidées. Pour les groupes (jusqu'à 25 personnes), c'est possible aussi, à condition de faire une demande préalable. S'y déroule le dimanche 22 mars la 16e édition du festival des plantes rares, Primavera. Le village vacances Cap France le plus proche est à la Grande Motte (ouverture en 2021), à 20km, « entre sable et lagunes, ville et jardins, aux portes de la Camargue, de la Provence et des Cévennes ».

En Touraine, le village-jardin de Chédigny, à côté du village vacances La Saulaie

Nous voilà en Centre-Val de Loire, dans « le seul village de France porteur du label Jardin Remarquable ». C'est impressionnant et c'est peu de le dire. Il faut les voir, ces 1000 rosiers, « anciens pour la plupart, accompagnés de milliers de vivaces, aromatiques, arbustes, plantes à bulbes et annuelles qui offrent une diversité et une floraison remarquable en toutes saisons ». Des visites guidées sont organisées à partir d'avril (6€ / gratuites pour les enfants) mais vous pouvez déambuler toute l'année librement dans le village. À voir notamment, à partir de mai, le jardin de curé (*), « réhabilité par plusieurs spécialistes qui ont méticuleusement œuvré à la création du potager, du verger, de carrés d'apothicaires, sans oublier les superbes massifs fleuris ». À Chédigny, vous trouvez le village vacances La Saulaie, labellisé Chouette Nature et chouchouté au cœur d'un parc dont la splendeur donne à vos vacances une fraîcheur réjouissante. La Saulaie est aussi des villages vacances Cap France vous suggérant des séjours vélos/VTT, en duo ou en famille. Proches de Chédigny : le château de Chenonceaux, à 19 km, la splendide cité royale de Loches, à 11km, et puis – Saint-Valentin oblige ! – ne manquez pas Montrésor, à 21 km, le plus petit village du département pourtant nanti de cinq Monuments Historiques. Montrésor est classé parmi les Plus Beaux Villages de France. On reste en Centre-Val de Loire, direction le château de Valancay, à 50 km du Domaine de Bellebouche. Un château chantant la douceur de vivre à la française, où vécut Talleyrand et dont George Sand disait qu'il était « l'un des plus beaux lieux sur la terre ». Si vous aimez jouer sur les mots, après Montrésor, courez à Saint-Amour. Dans celui du Beaujolais (Saint-Amour-Bellevue, dit « le village des amoureux »), on vous propose à l'occasion de la Saint-Valentin de venir confirmer votre mariage et de renouveler vos vœux devant Madame le Maire. Une dizaine de couples s'inscrit chaque année, sans compter ceux qui viennent hors Saint-Valentin (2 par mois). Dans celui du Jura (Saint-Amour tout court, dit « la porte du Jura »), à 40 km des Chalets du Lac de Vouglans, offrez-vous une Saint-Valentin gourmande, avec vins et fromages du Jura (pour un union durable!) et poulet de Bresse, car Saint-Amour est sur le territoire AOC du poulet de Bresse.

Vous êtes amoureux, vous êtes donc le centre du monde. Rendez-vous à Perpignan !

Non, l'amour n'est pas surréaliste, bien que Dali, maître du genre, nous invite à une Saint-Valentin totalement hors-normes, à Perpignan. En 1970, il décrète la gare de la capitale des Pyrénées-Orientales « centre du monde ». Il explique notamment que « sans la gare de Perpignan, nous serions tous en Australie, probablement entourés par les kangourous » (sa démonstration est un peu longue à développer ici, vous la retrouvez facilement sur le net). En tout cas, si votre Julot ou votre Juliette est le cœur de vos préoccupations, il faut ici venir. Vous pourrez y prendre un train en direction de Tautavel et, vingt minutes plus tard, vous serez au village vacances de Torre del Far. Tautavel est un des grands sites européens de la préhistoire et la visite de son musée est une passionnante sortie en famille. L'amour est un défilé de couleurs, on visite le rouge de la passion, le bleu de la douceur, le vert de l'espoir, le jaune de la joie... et le rose de Cap France. Vous serez bien, assurément, sur le charmant petit port de Saint-Trojan-les-Bains, sur l'île d'Oléron. Les maisons des pêcheurs, dont plusieurs sont devenues des cabanes d'artisans, sont de toutes les couleurs. Elles semblent se serrer les coudes ou se donner la main. Sur l'île d'Oléron, le village vacances Cap France est le bien-nommé Arc-en-Ciel Oléron. Et une Saint-Valentin dans le Nord, ça vous dit ? Je vous suggère Boulogne-sur-Mer, sur la merveilleuse Côte d'Opale. Ce nom est un clin d’œil à la lumière de cette côte et aux paysages qu'elle peint avec tendresse. Déshabillez-vous des clichés sur Boulogne. Ville d'art et d'histoire, Boulogne-sur-Mer vous transporte dans des univers de rêve. Celui de la mer, d'abord, d'une nature terrestre préservée et sauvage, offrant de nombreuses possibilités de randonnées, et d'une gastronomie joyeuse. Boulogne-sur-Mer, premier port de pêche de France (la palme est aussi revendiquée par Lorient) se situe à 40 km du village vacances Stella Marris.

Vianney Huguenot
Journaliste, hexagone-trotter, également chroniqueur en radio, animateur en télévision et auteur au Petit Futé, il sillonne la France depuis plus de vingt ans, alternant les coins méconnus et les pépites incontournables du tourisme français.

(*) Qu'est-ce qu'un jardin de curé ?

C'est une forme de jardin qui remonte au Moyen-Âge, qu'on trouvait (et qu'on trouve encore) dans les presbytères ou les abbayes, les monastères. On y cultivait quatre produits de la nature : les fruits et les légumes, avec l'objectif d'être autosuffisant, les fleurs, qui servaient à confectionner les bouquets ornant les lieux de culte, ainsi que des plantes médicinales dont la culture avait également un but utilitaire. On y ajoutait parfois de la vigne, pour les vins de messe. Pratique et esthétique, peut-on résumer ces jardins qui redeviennent à la mode. Des particuliers en implantent et cultivent chez eux, remettant au goût du jour le mélange des genres, particulièrement fleurs et légumes. Ce sont souvent des successions de petits carrés, séparés par des allées engazonnées et bordées de plantes aromatiques. La grande variété des couleurs et des senteurs fait aussi du jardin de curé un lieu d'inspiration ou de méditation. Au centre, mettez-y une tonnelle, une table, quelques chaises ou fauteuils... l'endroit rêvé pour déclarer sa flamme (ou la rallumer) un 14 février, à l'écart des oreilles et regards indiscrets. On trouve de très beaux jardins de curé à visiter (à la Ferté-Loupière dans l'Yonne, à Seix en Ariège, à Burcy dans le Calvados...), souvent l’œuvre d'associations qui font aussi pousser ateliers pédagogiques, sorties natures, bonne humeur et optimisme. 

Partagez

+ d'articles...