La drôle d'histoire du goût de banane

On a tous entendu (et dit !) quelques bêtises sur le Beaujolais Nouveau (rappelons qu'il est de sortie aujourd'hui sur les zincs). La plus populaire des carabistouilles est c'te bonne blague sur le goût de banane. Voilà ce qu'en dit le groupement Beaujolais : « Cette idée du goût de banane est fausse et tenace. S'il est vrai que par le passé, certains utilisaient une technique de vinification qui donnait cette saveur peu commune au vin et homogénéisait le goût de tous les vins nouveaux, aujourd'hui il n'en est plus rien ».

Victime du succès

Ce groupement de viticulteurs du Beaujolais (ils sont plus de 2000 en tout) promet cette année « un millésime de grande qualité. Les premières dégustations ont révélé des vins parfaitement équilibrés entre acidité, fruits et tanins ». Alors pourquoi ce goût de banane et autres clichés de vin moyen persistent-ils ? Sans doute parce que le Beaujolais Nouveau, certaines années, n'a pas été à la hauteur. Mais surtout parce que cette opération est victime de son succès. Et comme tout succès qui se respecte, il charrie des rumeurs. À goûter ici quelques doses de désintox.

Un très grand vignoble

Si l'opération commerciale Beaujolais Nouveau est un méga-succès (y compris à l'étranger), elle a aussi pour incidence une dégradation de l'image des vins du Beaujolais, pourtant d'excellents vins ! Le Beaujolais n'est pas que le nouveau, primeur, jeune, joyeux et toujours un peu banané dans nos esprits gaulois et têtus. Le Beaujolais, c'est aussi et surtout un des très grands vignobles de France, avec des appellations mondialement connues et justement réputées : Saint-Amour, Juliénas, Moulin-à-Vent, Chiroubles, Morgon, Brouilly...

La route de Mâcon à Lyon

Le plus recommandé est de les découvrir à travers leur route des vins qui nous promène de Mâcon aux portes de Lyon. En attendant de prendre la route (à jeun s'il vous plaît, on tient à vous !), on vous souhaite une bonne dégustation... avec modération et enthousiasme !

Partagez

+ d'articles...