Le télégramme voyageur

Les plus anciens se souviennent de ce sketch si drôle et tendre : Yves Montand en conversation avec une télégraphiste. Il envoie un télégramme d'amour à une Colette, après avoir expliqué qu'entre le téléphone et le télégramme, la seconde option est la meilleure pour déclarer sa flamme : « un télégramme, elle pourra le lire, le relire, l'apprendre par cœur, le porter sur elle... oui, c'est une très belle invention quand on est amoureux ». C'est une belle invention dans bien d'autres cas, et c'est aussi une façon de voyager.

Mai voit naître et mourir le télégramme

Quand Montand se débat avec sa télégraphiste, nous sommes dans les années 1960. On a alors le choix entre téléphone et télégraphe pour communiquer rapidement. Il fut un temps où la transmission rapide d'un message ne pouvait s'effectuer qu'avec cette machine dite « télégraphe », dont le premier télégramme fut expédié par Samuel Morse le 24 mai 1844 aux États-Unis. C'est aussi en mai, de l'an 2018, que le dernier télégramme a été émis en France. Quelques milliers seulement étaient encore envoyés, contre 200 millions par an dans les années 1920 et 1930.

Le peintre Morse

Samuel Morse était à Washington lorsque son épouse décède, il peignait le portrait d'un Français célèbre outre-Atlantique, le général Lafayette, né en Haute-Loire non loin du Puy-en-Velay. Meurtri car n'ayant pu revoir sa femme vivante, Morse se jure alors de trouver un moyen de communiquer plus rapidement qu'avec le courrier. Chose promise, chose faite, il invente le télégraphe par message codé, « un système composé d'un électroaimant, de piles et d'un interrupteur capable de transmettre vite et loin une série de traits et de points ».

Rendons à César et surtout à Claude

Cette version est toutefois à compléter parce que (cocorico !) Morse s'inspire d'un système inventé par un Français, un Sarthois de La Flèche, Claude Chappe, inventeur du sémaphore à la fin du 18e siècle. Chappe crée des bras mobiles en bois, assez désarticulés pour pouvoir prendre 26 positions différentes, correspondant aux 26 lettres de l'alphabet. Le système est surélevé et massif pour être vu de loin. Un relais devait être vu du suivant et du précédent relais, et le message se transmettait ainsi. C'est entre Paris et Lille, en 1792, que la première ligne de sémaphores est installée. C'est une révolution que beaucoup de nos voisins européens vont copier.

Orgueil et chauvinisme

Le Français Claude Chappe est donc aussi, de temps en temps, cité comme l'inventeur du télégraphe (on parlera plus justement d'inspirateur). En tout cas, le système sémaphore de Chappe est rapidement utilisé par les militaires, dont Napoléon qui se baladait avec son sémaphore portable. Mais l'invention comportait le risque d'un message possiblement détourné. Le télégramme à la mode Morse sera plus sûr. Et pourtant, la France (par orgueil, par chauvinisme ?) va traîner des savates avant de remplacer l'engin mécanique de Chappe et d'adopter le système électrique de Morse. Le télégraphe finit par atteindre la France en 1879.

L'émouvant télégramme du 11 novembre 1918

De 1879 à 2018, ce sont des milliards de messages qui vont ainsi circuler par voie de télégraphes, certains de ces télégrammes restant célèbres. On pense bien sûr, en cette période de commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale, aux télégrammes annonçant l'armistice (photo), des télégrammes par dizaines envoyés notamment aux préfectures et aux mairies. Voici le message envoyé aux préfets le 11 novembre 1918 à 12h30 : « Extrême Urgence. Intérieur à Préfets France. Veuillez dès maintenant prendre toutes dispositions pour qu'à 4h. ½, cet après-midi, sauf avis contraire, les cloches de toutes les églises sonnent à toute volée. A la même heure, veuillez faire pavoiser et illuminer tous les édifices aux couleurs alliées. Mettez-vous de suite d'accord avec l'Autorité Militaire pour qu'à 4h. ½ des salves d'artillerie soient tirées au maximum ».

Bon vent

C'est une suite d'innovations et d'inventions qui va tuer, à petit feu, le bon vieux télégramme : téléphone, télex, fax, mail et SMS. Le dernier message en télégramme en France fut celui-ci, expédié par Orange : « C'est une page de l'histoire des Télécoms qui se tourne au profit de nouvelles technologies – STOP – Bon vent et merci à tous nos collègues qui faisaient encore fonctionner ce service – STOP ET FIN ». Quant au premier, celui de Morse, il disait cela : « Ce que Dieu a forgé » (in english, of course). Autre temps, autres mœurs...

V.H.

Partagez

+ d'articles...