Profitez des vacances pour une initiation à la pêche

Qu'on la classe dans la catégorie loisirs ou sports, la pêche est l'une des activités les plus populaires en France. On compte plus de 1,5 million de pratiquants (le foot en compte 2 millions, c'est dire...). Les vacances ou les longs week-ends sont des moments appropriés pour faire découvrir ce loisir à vos enfants. C'est une activité pleine de ressources, excellente pour la santé, pour développer leur sens de l'observation, leur apprendre à aimer la nature et apprivoiser leur impatience.

Quels sont les plus beaux spots de pêche en France, à la mer, en rivière, sur lac ?

Les spécialistes citent souvent la Sioule, l'Allier, la Beaume, en Ardèche, la Clarée, dans les Hautes-Alpes, le Morbihan, le lac du Bourget... Mais au fil de mes contacts, je me suis laissé dire que c'était assez injuste de sélectionner cinq ou dix des plus beaux spots, tant la France regorge de milliers de lieux merveilleux pour pratiquer et découvrir la pêche. Pour les connaître, région par région, vous disposez de bons interlocuteurs : tout d'abord les 94 fédérations de pêche et 3700 associations agréées locales (rassemblées sous l'égide de la Fédération Nationale de la Pêche en France), mais aussi les mairies, les offices de tourismes et les guides des villages vacances et hôtels clubs Cap France (dont plusieurs proposent des parcours pêche, en mer, sur rivière, sur lac ou sur des espaces privatifs tels que des étangs). Si vous êtes pêcheur (ou pêcheuse... oui, oui, oui, il y a plus de 80 000 femmes qui pratiquent en France), vous le savez, on ne pêche pas n'importe comment en France. Tout ça est encadré, notamment pour préserver la biodiversité. Pour la pêche en eau douce, il faut une carte. Et en vacances, comment on fait ? Plusieurs solutions s'offrent à vous. La possibilité de prendre une carte à la journée (comptez autour de 10€) ou à la semaine (autour de 30€). Si vous êtes pêcheur toute l'année et que vous voyagez en France, optez pour la carte inter-fédérale. Sachez aussi que des fédérations départementales sont regroupées en unions (il y en a trois grandes en France) qui pratiquent la réciprocité. Par exemple, vous avez votre carte de pêche, vous habitez Vesoul et partez souvent en vacances en Normandie, no problemo, vous pourrez pêcher grâce à l'Entente Halieutique du Grand Ouest qui regroupe 37 départements. Pour la pêche en mer, la carte n'existe pas, ceci n'indiquant pas qu'on fait comme on veut. Il existe aussi un cadre, possiblement différent selon les régions, par exemple sur les zones et les périodes de pêche. Pour les grands et les petits, les pratiques de pêche sont variées, certaines sont plus sportives que d'autres. En mer, par exemple, on peut aussi bien préférer les bords avec la pêche à pied, ou aller voir plus loin, avec la pêche embarquée, ou descendre plus bas, avec la pêche sous-marine. Dans tous les cas, renseignez-vous préalablement auprès de spécialistes, ne partez pas la gaule au vent !

La pêche, c'est bon pour l'échange intergénérationnel et la santé cardio-vasculaire

Dans le cas d'une initiation d'enfants à la pêche, on ne laisse pas de place à l'improvisation, sécurité 100% ! Vous pouvez opter pour les parcours labellisés (il y en a 148 en France), parcours découverte ou parcours famille qui misent sur le confort, la sécurité, l'accessibilité et la proximité de services collectifs (aires de pique-nique, sanitaires, etc). Les piscicultures (élevages de poissons) sont aussi intéressantes, généralement bien sécurisées lorsqu'elles accueillent du grand public... et puis elles apportent une meilleure garantie de pêcher un poisson, et ceci est excellent pour l'émerveillement de votre enfant ! Voici maintenant the question. À quel âge on démarre ? J'en était baba, certains disent « dès 3 ans » (surtout les pêcheurs chevronnés qui rêvent que leurs bambins marchent dans leurs pas) ; il ne s'agit pas là de pêcher mais plutôt de baigner votre enfant dans une ambiance de nature aquatique. À 5 ans, c'est possible « mais il faut penser à prévoir d'autres occupations que la pêche », la concentration et la patience ne sont pas encore au top. L'âge de 8/10 ans est souvent retenu, « c'est pas mal, dit un pêcheur, on commence même à parler stratégie de pêche ». Quoi qu'il en soit, il est indispensable que votre enfant sache nager. Bizarrement, ce que vous apporte d'abord la pêche n'est pas du poisson, car on pratique souvent le « no kill » (on rejette ce qu'on pêche). La pêche apporte des bienfaits aussi divers et précieux que l'échange intergénérationnel, des moments conviviaux en famille, l'apprentissage du respect de la nature, de la patience, de la persévérance ou l'accroissement de la concentration. « Elle stimule aussi le système immunitaire et améliore la santé cardio-vasculaire. Si vous marchez beaucoup pour tester différents spots, que vous lancez régulièrement votre ligne et que vous combattez des poissons, vous aurez mis votre cœur et vos poumons au travail », précise le site MieuxPêcher.com. N'oubliez pas que Cap France propose des classes de mer à la carte, de la maternelle au lycée, avec entre autres activités proposées des découvertes du milieu marin à travers des séances de pêche à pied.

Vianney Huguenot
Journaliste, hexagone-trotter, également chroniqueur en radio et animateur en télévision, il sillonne la France depuis plus de vingt ans, alternant les coins méconnus et les pépites incontournables du tourisme français

Partagez

+ d'articles...