La balade des Plus

Pour Superman, Supertramp, Super U et Supérette, la place est prise. Mais il nous reste une chance de décrocher le blason de SuperLatif. Disons que c'est un guide touristique qui ne vous conduit que vers les monuments ou sites qui peuvent se targuer d'être le plus...

Le plus petit dans le Calvados

À Cordey, entre Caen et Argentan, on ne sait plus trop si l'on a le plus petit monument aux morts de France, mais « on nous l'a tellement répété - dit une dame - qu'on a fini par le croire ». Et il est fort probable que ce soit bien le plus petit de France, l’éphèbe qui trône sur la colonne n'étant pas plus haut que trois grosses pommes. Quoi qu'il en soit, la curiosité ameute les cars de touristes.

Les plus hauts dans l'Indre et l'Aveyron

Pour aller faire des papouilles aux nuages, il vous faudra grimper sur la plus haute structure de France (sur laquelle d'ailleurs vous n'avez pas le droit de grimper), c'est un émetteur de la Marine nationale implanté à Rosnay dans l'Indre, haut de 357 mètres. Les plus hautes structures ouvertes au public sont à Millau, avec son viaduc de 343 mètres de hauteur, et à Paris dont la célèbre dame de fer mesure 325 mètres.

La plus étroite aux Sables d'Olonne

La ville vendéenne détiendrait le record mondial de la rue la plus étroite, 40 cm de largeur. C'est la rue de l'enfer, inscrite au Guiness-Book des records, bien qu'une commune en Allemagne, et une autre dans le Var, Gassin, revendiquent également le titre avec une largeur identique.

La plus historique de Paris

À côté, la rue de Venise, à Paris, a l'allure d'une avenue. Elle fait quand même deux mètres de largeur, s'il vous plaît. Elle possède toutefois un record, beaucoup plus subjectif : on dit qu'elle est la rue la plus historique de la capitale, formant un lien entre la rue Saint-Martin et la rue Quincampoix (connue pour son passage Molière et sa grande façade factice).

La plus courte

Au bout de la rue de Venise, vous trouverez aussi l'une des fontaines les plus anciennes de Paris, la fontaine Maubuée, datant de 1733. Mais revenons à la rue la plus étroite, qui n'est pas la rue la plus courte. Celle-ci est aussi parisienne, n'a aucun habitant ni logement. En fait, c'est un escalier, mais la rue a bien une plaque indiquant « rue des degrés » et elle mesure 5,5 mètres de long.

Les plus surprenants à Pornic, Mauffans, Saint-Gengoux...

Puisqu'on est dans les rues, visitons quelques-unes aux noms parmi les plus bizarres ou drôles : rue de la gerbe à Lyon, rue de la dette à Pornic, rue du cul du putois à Mauffans, dans le Jura... En Saône-et-Loire, à Saint-Gengoux-le-National, il ne fait pas forcément bon habiter dans la rue pavée d'andouilles (c'est son nom), ni dans la ruelle Casse-Cul à Guillestre, dans les Hautes-Alpes. N'oublions pas la plaque de rue la plus volée, à Toulouse, celle de la rue de la verge d'or.

Le plus cher, à 434 milliards d'euros !

On passe sur les monuments français les plus visités de France, qui font l'objet de centaines d'enquêtes, calculs et sondages. Attardons-nous plutôt sur le monument le plus cher du monde car il est Français. Sans doute le calcul est-il contestable, mais il a été établi par une chambre de commerce italienne qui a étudié et évalué les plus beaux monuments du monde, estimant que celui qui a la valeur la plus élevée est parisien : la Tour Eiffel, pesant 434 milliards d'euros (et accessoirement 7300 tonnes).

Les plus originaux à Paris, Poitiers et Vernon

Une autre étude a tenté d'établir un classement (forcément subjectif) des 50 monuments les plus originaux du monde, c'est-à-dire ceux dont l'architecture a brisé allègrement les codes de la profession. Dans cette liste, on découvre trois sites français : l'Arche de la Défense à Paris, le Kinemax au parc du Futuroscope de Poitiers et le vieux moulin de Vernon, dans l'Eure.

Le plus aérien des moulins

On est très surpris – mais ravis – de découvrir ce petit moulin de Vernon. Il a des airs de petit poucet au cœur d'une flopée de monuments grandioses (et très très chers), tels l'opéra de Sydney en Australie, le célèbre Gherkin (ou cornichon) de Londres, qui a aussi la forme d'un suppositoire, l'Atomium de Bruxelles, le stade de Pekin, dit aussi « le nid d'oiseau », le temple du lotus, à Delhi en Inde et j'en passe...

Cet émouvant moulin vernonnais (photo) a été peint par Claude Monet et apparaît dans le film d'André Hunebelle, Les mystères de Paris. Il serait à classer parmi les plus aériennes des vieilles bâtisses à colombages. Le moulin est à cheval sur deux piles d'un ancien pont datant du XIIe siècle.

Les plus vieux et mystérieux dans le Périgord et le Morbihan

Si vous voulez faire dans le gérontourisme, évidemment ne loupez pas la grotte de Lascaux, dans le Périgord, non loin du Village Vacances Cap France La Gironie. Si elle a été découverte relativement récemment (1940), elle est le plus vieux site touristique de France, datant de 18 000 ans avant Jésus-Christ. L'authentique grotte n'est plus visitable, pour des raisons de conservation, mais sa reproduction est étonnante.

En revanche, vous pouvez visiter le site des menhirs de Carnac, dans le Morbihan, désigné comme le second plus ancien site touristique de France (il a environ 7000 ans). 3000 menhirs sont alignés selon une symbolique qui n'a toujours pas été clairement établie. Voilà donc aussi l'un des lieux les plus mystérieux de France.

V.H.

Photo © vernon-visite.org

Partagez

+ d'articles...