Les moules-frites du nord

Alors là, mes aïeux, on n'est pas au bout de nos peines ! Dire qui a inventé ce plat, et où, relève d'un pari fou. Les Belges vous disent que c'est belge. Nos compatriotes du nord de la France disent que c'est français. Quant aux amateurs de la spécialité... ils s'en moquent un peu. Les Belges l'ont décrétée « plat national » et les Français placée en 2e position de leurs mets préférés.

Antique mollusque

Prenons les choses dans l'ordre pour y voir un peu plus clair. Les moules datent d'il y a très longtemps ; des documents parlent de leur culture dès la Rome antique. À la grande braderie de Lille, dont la première édition remonte au XIIe siècle, on vendait des moules (sans frites) dès le XVe siècle : « elles auraient supplanté le poulet rôti traditionnellement vendu à la Braderie, suite à une maladie décimant les volatiles ».

Grâce à la Meuse

Pour les frites, plusieurs dates apparaissent. En Belgique, on dit que les bâtonnets de pomme de terre frits font leur entrée en scène au XVIIe siècle, à Namur. Alors que le fleuve Meuse est gelé, empêchant les habitants de pêcher le poisson, ils découpent des pommes de terre en forme de poisson et les font frire. La frite serait ainsi née.

La pomme-frite parisienne

Mais les Français (et même certains Belges) ne valident pas cette version. « La pomme-frite aurait été inventée par des marchands ambulants, à Paris, au lendemain de la Révolution de 1789. Cette origine française et marchande de la frite est l'hypothèse la plus plausible, selon Pierre Leclercq, historien de la gastronomie et Belge de surcroît », écrit le rédacteur du site de la ville de Lille.

Ironie du sort

Mais qui donc a inventé le plat de moules-frites ? Les Belges, c'est à peu près sûr. Le plat mêlant les deux serait apparu pour la première fois sur la foire de Liège, en 1875. « Ironie du sort – s'amuse le site de Léon de Bruxelles – ce serait une famille d'origine allemande qui aurait permis de populariser les moules-frites ».

Des filles du nord

Résumons, la moule est italienne, la frite est française, les moules-frites sont belges et un peu allemandes. C'est sur le site de la ville de Lille qu'on s'approche sans doute le mieux de la vérité : « les moules-frites sont des filles du Nord ! ». Vu de Clermont ou de Cavaillon, c'est même une évidence !

V.H.

Dans les Hauts-de-France, découvrez le village vacances Stella Maris

Partagez

+ d'articles...